Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Après 17 ans sans nouvelles, une peinture volée de Picasso restituée à la France

Marie-Charlotte Burat 13 août 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Les services de la douane des Etats-Unis vont restituer à la France, La coiffeuse, peinture cubiste de Picasso datant de 1911, découvert en décembre dernier dans un colis postal. Un « cadeau de noël » pas comme les autres, qui finira sous le sapin de l’ambassade française de Washington.

1044274-coiffeuse-date-epoque-cubiste-peintrePicasso, La Coiffeuse, © AP

On en fini plus de parler de Picasso. Après les péripéties de son tableau Tête de jeune fille retrouvées en Corse puis le débat juridique quant à sa nationalité, trésor national espagnol ou œuvre britannique, une nouvelle découverte met en lumière un deuxième tableau de l’artiste espagnol. Cette fois ci pas de doute, le tableau est français.

« Joyeux nöel »

« Art Craft/ 30E/ Joyeux noël », voilà sous quel intitulé le tableau de Picasso devait passer la frontière des Etats-Unis le 17 décembre dernier. Les « cerveaux » de l’opération de ce trafic d’art comptez effectivement se faire un joli cadeau cette année-là avec une toile estimée à 15 millions d’euros. On est loin des 30euros annoncés. La couverture « Art Craft », désignant un mouvement artistique signifiant « art et artisanat » est porté sur les arts décoratifs et l’architecture, n’aura pas suffi à duper les autorités américaines.

L’aventure de cette coiffeuse remonte à 1998. A cette époque, le Centre Pompidou fait un prêt au à la Kunsthalle der Hypo-Kulturstiftung à Munich pour une exposition. C’est le dernier lieu où la toile a été exposée publiquement. Stockée dans une salle à son retour de Paris elle attend patiemment. Il faudra attendre 2001 pour que le Centre Pompidou se rende compte que la toile a disparu de la salle de stockage et qu’elle a été volée.

Le président du musée parisien, Alain Seban se montre reconnaissant envers les Etats-Unis pour ce retour et enjoué de la nouvelle. Ce n’est pas tous les jours que l’on retrouve un Picasso estimé à plusieurs millions d’euros . Enfin, sauf ce mois-ci.

Cet article vous a intéressé ? Exponaute vous conseille Treize chefs-oeuvres, une valeur de 500 millions de dollars, retour sur le «casse du siècle» au musée de Boston

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE