Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 BRASSAÏ

09/11/2016 > 30/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Treize chefs-d’oeuvres, une valeur de 500 millions de dollars, retour sur le «casse du siècle» au musée de Boston

Jéremy Billault 11 août 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Le FBI vient de publier un vidéo datant du mois de mars 1990 et espère ainsi pouvoir retrouver des tableaux disparus. Ces tableaux, signés, entre autres, Degas, Rembrandt et Manet ont été dérobés au musée Isabella Stewart Gardner, à Boston dans ce qui est probablement le plus grand vol d’œuvres d’art du siècle.

En matière d’art, c’est le casse du siècle. Vingt-cinq ans après le vol de 13 œuvres d’art du musée Isabella Stewart Gardner, à Boston, les coupables courent toujours, les tableaux aussi. Un jour peut-être les retrouvera t-on  sur un bateau ou caché dans une cuisine, mais après 25 ans d’enquête, toujours aucune trace. Pourtant, grâce à une vidéo, cela pourrait bien changer. C’est sur sa chaîne Youtube que le FBI a dévoilé le nouvel indice :  un enregistrement datant de la veille du vol sur lequel un personnage agit de façon… étrange.

800px-Rembrandt_Christ_in_the_Storm_on_the_Lake_of_GalileeLe Christ dans la tempête sur la mer de Galilée par Rembrandt

Histoire extraordinaire

Nous sommes dans la nuit du 17 au 18 mars 1990, Boston est encore dans le brouillard d’une Saint-Patrick fêtée avec assiduité, quand deux hommes, déguisés en policiers, entrent dans le musée en prétextant répondre à un appel. Prétendant un mandat d’arrêt, ils forcent le gardien à sortir de son bureau, loin du signal d’alarme, et le somment d’appeler son collègue. Les deux cambrioleurs maîtrisent et menottent leur vis-à-vis, les enferment au sous-sol, attachés à un tuyau et s’emparent de 13 tableaux qu’ils extirpent de leurs cadres. Moins d’une heure et demie après leur arrivée, les deux hommes s’en vont avec sous le bras des chefs-d’oeuvre de Rembrandt, Vermeer, Degas et Manet. Valeur estimée : 500 millions de dollars.

Vermeer_The_concert (1)Le Concert par Vermeer

Enquête Impossible

L’affaire déchaîne les passions, inspire des livres, des hypothèses complètement folles et, en 2013, le FBI s’approche d’une piste. Après des années d’enquête, il affirme avoir «identifié les auteurs, qui sont des membres d’une organisation criminelle avec une base dans les Etats de New York, du New Jersey, de Pennsylvanie et de la Nouvelle-Angleterre. Durant les années ayant suivi le vol, les œuvres ont été transportées dans le Connecticut et la région de Philadelphie» où «certaines ont été proposées à la vente» dans les années 1990.

Art Heist MysteryLa Sortie de Pesage par Edgar Degas

 Deux ans après cette découverte, toujours aucune trace des tableaux volés, les deux suspects sont morts et les orchestrateurs ne risquent plus rien : 25 ans après le vol, il y a prescription. Pourtant, le FBI ne lâche rien. La vidéo retrouvée et publiée remet en question le rôle de Richard Abath, le gardien qui a fait entrer les malfaiteurs. Ces images montrent clairement l’un d’entre eux la veille du vol, entrant dans le musée sous la garde de Richard Abath. Au-delà de vouloir mettre la main sur un nouveau responsable, les autorités veulent simplement trouver un indice pour retrouver les tableaux disparus. Le FBI offre 5 millions de dollars à qui voudra bien restituer les tableaux en bon état (ce qui et cher payé, les tableaux étant difficilement vendables). Offre à laquelle s’ajoute l’immunité proposée par le gouvernement américain. A bon entendeur…

800px-Édouard_Manet_Chez_Tortoni

Chez Tortoni par Édouard Manet

Du côté de l’administration du musée, on garde espoir. L’art volé finit toujours par être retrouvé, un tableau voyage rarement en toute discrétion. Cet espoir, les visiteurs du musée l’aperçoivent car jamais depuis 23 ans on a remplacé les tableaux. A leur place, leurs cadres d’origine, vides, qui, croisons les doigts, retrouveront bientôt les chefs-d’oeuvre disparus.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE