Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Secrets d’histoire de l’art : Quand la technologie découvre des toiles cachées

Jéremy Billault 10 août 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Un tableau peut en cacher un autre. Ou même parfois, un morceau. Grâce au miracle de la technologie et surtout des rayons X, des tableaux de toutes les époques délivrent un secret parfois longtemps ignoré : une toile cachée derrière une toile, deux œuvres en une, voire un chef d’oeuvre derrière un tableau plus anodin.

René Magritte, Le Portrait

portrait-1935(1)René Magritte, Le Portrait

En 2013, le MoMa décide de consacrer une exposition à René Magritte : Le mystère de l’ordinaire. Belle inspiration. En préparant l’événement, Ann Umland, la conservatrice, découvre une anomalie sur l’un des tableaux intitulé Le Portrait. Sur les coins, du bleu, de l’ocre, surprenant de la part d’un artiste qui habituellement les préfère blancs. A partir de là tout s’enchaîne, la spécialiste au nez fin demande une expertise et que l’oeuvre soit passée aux rayons X. Banco, l’expérience révèle la tête et le torse d’une femme nue. Pour Brad Epley, conservateur à Boston, cela ne fait aucun doute, derrière le portrait se cache  La pose enchantée, un tableau porté disparu qui figure au catalogue de l’artiste sans que personne n’ai pu mettre la main dessus. Mystère résolu. Enfin à moitié. Le tableau devrait représenter deux femmes, le portrait n’en cache qu’une. Reste donc une toile isolée quelque part, introuvable.

Magritte_The_Portrait_xray-with-OUTLINELe Portrait après rayons-X

Léonard De Vinci, La Dame à l’Hermine

Ce n’est pas l’histoire d’une toile mystérieuse mais plutôt celle d’un secret de fabrication. En 2014, le laboratoire parisien Lumieres Technology révèle que La dame à l’hermine de De Vinci a donné beaucoup de mal à l’artiste, qui à dû s’y reprendre à trois fois avant d’arriver au résultat que l’on connait. A l’origine, le portrait se passait de cette hermine mystérieuse, symbole politique, ajoutée puis retravaillée, obligeant le peintre à modifier la position du bras de son personnage ainsi que d’autres détails plus discrets.
Dama_1Léonard De Vinci, La Dame à l’Hermine 

Rembrandt, Portrait d’un vieil homme en costume militaire

En 2013, après plusieurs essais, l’amélioration de la technologie des rayons X est enfin venu à bout de ce tableau de Rembrandt. Il faut dire que l’artiste n’a pas rendu les choses facile en utilisant pour les deux portraits la même peinture donc la même composition chimique. Mais enfin, il est apparu. Un homme, peint la tête en bas, couvert d’un habit gris. Le mystère est désormais entre les mains des historiens de l’art.

le-portrait-d-un-vieil-homme-en-costume-militaire-peint-par-rembrandt-ainsi-que-le-portrait-cache-avec-ici-la-tete-vers-le-bas_57204_wideRembrandt, Portrait d’un vieil homme en costume militaire

Van Gogh, Nature morte avec fleurs des champs et roses 

Les experts se sont arraché les cheveux. D’abord considérée comme étant un Van Gogh, la Nature morte avec fleurs des champs et roses est jugée trop grande et trop chargée. En 2003,  on l’attribue donc à un auteur anonyme… Au musée Van Gogh. Par un procédé miraculeux qu’on commence à connaître, les rayons X, le mystère est enfin résolu : ce n’est pas un anonyme, ce pas un Van Gogh, ce sont deux Van Gogh. Derrière la nature morte, la représentation de deux lutteurs dont l’artiste parlait dans une lettre à son frère. Les experts ont toujours su que quelque chose clochait, les rayons X ont fini le travail.

van-gogh-lutte-nature-morte-534006-jpg_366023

Van Gogh, Nature morte avec fleurs des champs et roses

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE