Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 VIVRE !

18/10/2016 > 08/01/2017

Musée de l'histoire de l'immigration - PARIS

LA NEWSLETTER

Muses du XXème siècle vol.1 : Kiki, La muse du tout Paris.

Marie-Charlotte Burat 10 août 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Les muses d’artistes. Entre mythe et réalité, ces entités cachées derrière les plus grands artistes sont parfois à l’origine de chefs-d’œuvre mémorables. Qui sont-elles exactement, elles qui ont marqué l’histoire de l’art sans que nous le sachions vraiment. Découvrons leur vrai visage à travers leurs histoires et plus seulement par le pinceau de leurs artistes. Aujourd’hui, Kiki de Montparnasse. 

Intermédiaires entre les artistes et les Dieux, les muses mythologiques sont, pour Hésiode, au nombre de neuf. En dehors de l’Olympe, elles incarnent l’inspiration divine qui transcende l’homme au moment de la création. Un acte qui le dépasse. Bien des siècles après, les muses survivent encore, et sont toujours définies comme une source d’inspiration supérieure. Par glissement, la muse se rapproche du modèle, point de référence permettant de s’adonner à l’exercice de reproduction en peinture. Mais le modèle devient muse lorsqu’il dépasse sa fonction d’apprentissage et renaît en tant qu’égérie pour l’artiste qui la peint. Ce sont ces muses-là qui nous fascinent aujourd’hui.

Van-Dongen-Kiki TKees van Dongen, Kiki de Montparnasse

Pour ce premier volume nous nous intéressons à une muse particulière, celle dont on se souvient avoir déjà vu le visage sans vraiment la connaitre. Cette muse qui se cache derrière des œuvres célèbres réalisées par des artistes qui le sont encore davantage. Le Violon d’Ingres de Man Ray ? Le nu couché à la toile de Jouy de Fujita, ? C’est Kiki. Kiki de Montparnasse ou plutôt Alice Ernestine Prin de son vrai nom. Cette icône des années folles a posé pour nombres de peintres, sculpteurs et photographes. En incarnant à elle seule la France des années 1920 à travers l’art, elle se fait le reflet d’une société en pleine mutation dans un contexte d’entre deux guerres.

Partie de rien

Née, en même temps que le XX siècle, en 1901 en Bourgogne, Kiki vit dans la pauvreté. A treize ans, elle prend la route de la capitale, pour travailler avec sa mère. L’école n’a jamais été son fort. Enchaînant de multiple petits emplois (brocheuse, fleuriste, laveuse de bouteille et même visseuse d’avion !) elle finit par trouver un travail dans une boulangerie pour y faire ménage. Mais Kiki a du caractère. Elle se révolte très vite contre le rythme de travail d’une femme d’entretien et contre le comportement  malveillant de son patron. Si tôt fait, si tôt limogée, peut-être la meilleure occasion de sa vie. C’est à partir de cet événement que Kiki commence à poser nue pour des peintres pour ne pas mourir de faim. Chaïm Soutine deviendra son premier ami peintre et l’hébergera un moment avant que Kiki ne se mette en couple avec le peintre Maurice Mendjisky en 1918.

mendjisky-kiki-de-montparnasse TMaurice Mendjisky, Kiki de Montparnasse

Une icône est née

C’est à partir de là que tout s’accélère. Kiki pénètre le monde des artistes. Ne pouvant compter sur son éducation pour son ascension sociale, elle décide de se faire un nom par elle-même. Elle flâne dans les bistrots parisiens où il est bon de se faire remarquer. Mais ne se fait pas tout de suite accepter. Pour avoir sa place en salle et quitter le bar, il faut être couvert d’un chapeau. Armée de malice, elle se procure un « un galurin façon marquis qui aurait fait son service militaire en Bretagne » comme elle le définit dans ses mémoires. Là voilà qui pénètre enfin dans les temples mondains de la sphère parisienne. Kiki alterne ses sorties entre La Coupole, La Rotonde, Le Dôme. Elle se fait de nouveaux amis, Amedeo Modigliani et Tsugouharu Foujita, et pose pour eux. D’après Serge Mendjisky, le pseudonyme de Kiki viendrait de l’artiste Foujita qui ne parvenait pas à prononcer le nom de Mendjisky. Le mythe Kiki est né.

Kiki-Foujita TTsugouharu Foujita, Nu couché à la toile de Jouy, 1922

Le style Kiki

Ses yeux se recouvrent d’un trait de khôl épais, lui donnant un regard de chat, et ses lèvres d’un rouge flamboyant, une forme de cœur. Petite brune, elle arbore un carré court qui fera toute sa réputation. C’est à ce moment qu’elle prend réellement le pseudonyme de Kiki. En 1921 son cœur chavire, elle s’éprend du photographe Man Ray dont elle devient le modèle préférée. Leur idylle sera une grande source d’inspiration qui fera émerger les plus célèbres de ses œuvres. C’est la naissance du Violon d’Ingres.  En plus d’appartenir au monde des peintres, elle glisse jusqu’aux frontières du surréalisme en faisant la rencontre de Louis Aragon, André Breton, Paul Éluard, Max Ernst et Philippe Soupault.

manray TMan, Ray, Le Violon d’Ingres,

La femme des peintres

En plus de tous ses amis qu’elle rencontra à la Retombe, dont Pablo Gargallo, Kiki ne manqua pas d’amants durant sa vie. Parmi eux, les grands noms de l’art qui on fait le XXème siècle : Kisling, Foujita, Per Krohg, Alexander Calder, Soutine, Van Dongen, Bob Lodewick. Cela ne l’empêcha pas de tracer sa propre voie en devenant chanteuse de cabaret. Elle ne se produisait qu’au Jockey, et la légende veut que Kiki soit la seule personne dont Piaf pouvait se sentir menacée professionnellement. Véritable reine de Montparnasse, Kiki ouvrit son propre cabaret, l’Oasis, qui devint, Chez Kiki. Mais le règne fût de courte de durée. Vers la fin de sa vie, Kiki prend du poids et souffre d’addiction. Elle décède à l’âge de 52 ans en 1953. L’histoire raconte que seul Fujita assista à son enterrement.

4N03429_normal TAlexandre Calder, Kiki de Montparnasse

Pablo_Gargallo_-Kiki_de_Montparnasse-_bronze_doré_1928_©_Archives_P TPablo Gargallo, Kiki de Montparnasse

 Cet article vous a intéressé ? Exponaute vous conseille Muses du XXème siècle vol.2 : Sylvette, la muse la plus mystérieuse de Picasso

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE