Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 VIVRE !

18/10/2016 > 08/01/2017

Musée de l'histoire de l'immigration - PARIS

LA NEWSLETTER

Exposition : Quand les salles d’arcades deviennent un temple religieux

exponaute 6 août 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Au musée de Brooklyn, l’exposition  Savage/Sacred Young Minds compare, avec audace, le caractère sacré des salles d’arcades avec celui de la religion. A travers deux installations saisissantes et interactives, les deux artistes du collectif Faile illustrent parfaitement le rapport étroit entre différentes idoles, mystiques ou issue d’un art populaire. Jusqu’au 4 octobre.

2015-07-08-1436322787-8356077-brooklynstreetartfailejaimerojobkmuseum0715finalweb22-thumb

Faile: Savage/Sacred Young Minds » Musée de Brooklyn, July 2015 (photo © Jaime Rojo)

 

Un musée, un temple, une salle d’arcade. Étonnement, l’exposition Savage/Sacred Young Minds (Jeunes esprits sauvages/sacrés) installée au musée de Brooklyn est un peu de tout ça. Construite à la fois comme la mystification de la culture alternative des salles d’arcades et la désacralisation du lieu de culte, la création du collectif Faile est une expérience sensorielle et spirituelle unique. Si le jeu vidéo avait déjà fait son entrée dans les musées, c’est une culture nourrie par une iconologie pop, par la science-fiction et les comics qui, associée à des références mythologiques et religieuses, offre une sélection d’œuvres puissantes.

image00

Faile: Savage/Sacred Young Minds » Musée de Brooklyn, July 2015 (photo © Jaime Rojo)

Ave Mario

Au milieu de la grande salle de la galerie Iris et B. Gerald Cantor, un temple, orné de sculptures aux apparences classiques, d’une mosaïque, à l’intérieur duquel attend une statue, divine mystique. Mais, à y voir de plus près, ces icônes ne se réfèrent à aucune religion connue. Les visages sont inspirés de mangas ou de comics, les statues ont des skateboards et la représentation de ce qui s’apparente à une divinité est un homme à tête de cheval, équipé de matériel de plongée. Au-delà de la surprise, le visiteur réfléchit. Nez-à-nez avec un état d’esprit devenu religion, un art populaire devenu culte, l’excitation admirative provoquée par l’univers ultra sensoriel des salles d’arcades galvanisée par la puissance d’un lieu de culte.  « Quand nous étions jeunes, on nous déposait au centre commercial et on y passait la journée, explique l’artiste Patrick Miller. Il y a quelque chose de sacré dans l’esprit d’un adolescent qui se rend dans une salle d’arcades. Les jeux vidéos ont toujours eu une connexion avec le fond des choses. »

2015-07-08-1436322915-5570216-brooklynstreetartfailejaimerojobkmuseum0715finalweb5-thumb

Faile: Savage/Sacred Young Minds » Musée de Brooklyn, July 2015 (photo © Jaime Rojo)

Iconoblast

En dehors du temple, une autre installation marque les esprits. Intitulée The FAILE & BÄST Deluxx Fluxx Arcade (et réalisée par le collectif Faile en collaboration avec l’artiste new-yorkais Bäst), l’oeuvre est saturée de couleurs, bruyante et , surtout, à la disposition des visiteurs.

2015-07-05-1436134973-1719140-brooklynstreetartfailejaimerojobkmuseum0715web9-thumb

Faile: Savage/Sacred Young Minds » Musée de Brooklyn, July 2015 (photo © Jaime Rojo)

Tout ici est fait pour être touché, manipulé, les machines sont là pour servir, nous sommes dans une salle d’arcades exacerbée, une autre sorte de temple, un imaginaire commun. Les deux installations se complètent, comme deux formes d’un même mouvement, fondé sur des icônes expérimentées et consommées par ceux qui les représentent. Selon les artistes, « les machines de la Deluxx Fluxx Arcade, qui sont à la fois des sculptures des jeux d’arcades fonctionnels, pourrait faire penser au Surréalisme, à Dada et à Fluxus ». Level up.

image03

Faile: Savage/Sacred Young Minds » Musée de Brooklyn, July 2015 (photo © Jaime Rojo)

 

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE