Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 VIVRE !

18/10/2016 > 08/01/2017

Musée de l'histoire de l'immigration - PARIS

LA NEWSLETTER

Philadelphie : Le portrait monumental de JR pour défendre la cause des migrants

Marie-Charlotte Burat 5 août 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

A l’occasion du projet d’exposition en plein air Open Source , l’artiste JR présente son œuvre Migrants, Ibrahim, Mingora-Philadelphia. Une photographie, collée sur la surface d’un immeuble, s’étalant sur près de vingt étages à Philadelphie. L’installation s’est déroulée ce 27 juillet.

JR TJR, «Les migrants, Ibrahim, Mingora-Philadelphie », © JR

Tous pour la ville, la ville pour tous

L’envie de faire de la ville de Philadelphie un terrain propice à l’art de rue n’est pas récent. En pleine crise industrielle des années 1980, Philadelphie doit faire face à un phénomène de ghettoïsation de son centre-ville. Le City of Philadelphia Mural Arts Program voit alors le jour en 1984 dans le cadre du plan Anti-Graffiti (ayant pour mission d’éradiquer les graffitis de la ville) qui est engagé dans toute la ville. Le principe, atteindre les graffeurs et les réunir autour d’un projet commun d’urbanisation pour rassembler les habitants et leur permettre de se réapproprier leurs rues. Chaque individu est invité à participer à l’événement. Véritable générateur de dialogue, ce concept va au delà des problématiques classique du graffitis et atteint une dimension sociale et artistique. Un projet qui prouve la pérennité de ce genre d’initiative, à l’instar du Festival Upfest en Europe. L’événement est possible chaque année grâce au soutient des maires de la ville, exclusivement démocrates depuis 1952 (statut rare pour la côte Ouest), dont Jim Kenney depuis 2015.

L’exposition en plein air Open Source réalisée dans le cadre du Mural Arts Program est une version contemporaine de ce projet historique. Elle accueille aujourd’hui l’artiste JR. Cette icône du street art présente une photographie grand format intitulée Migrants, Ibrahim, Mingora-PhiladelphiaSitué au cœur du centre-ville, le portrait du migrant dénommé Ibrahim est la deuxième œuvre présentée dans  le cadre de Open Source. Cette année, quatorze artistes du monde entier se réunissent pour recouvrir la ville d’art de rue. Chaque artiste bénéficie d’un territoire qu’il peut s’approprier. Ce projet artistique est le plus grand que la ville ait accueilli jusqu’à présent.

JR à la ville

JR, artiste français et activiste social nous a déjà habitué à ce street art gigantesque dans les rues du monde entier, des bidonvilles de Nairobi (Kenya) aux favelas de Rio de Janeiro (Brésil), en passant par Time square à New-York ou le Panthéon à Paris. Ce photographe capture les visages des gens environnants pour les accoler en grand sur les murs de la ville. Son travail aborde les questions sociales, et dénonce les clivages entre classes et sociétés. Il choisit ici le bâtiment Graham dans Dilworth Park afin de faire parler son œuvre.

JR T2JR, «Les migrants, Ibrahim, Mingora-Philadelphie», © JR

Pour cette nouvelle performance, Migrants, Ibrahim, Mingora-Philadelphia, JR s’applique à reproduire le portrait d’un migrant et le rend ainsi visible. Un visage que l’on n’aurait certainement jamais remarqué s’il n’avait pas été placardé sur un building. JR, utilise une nouvelle fois les grands moyens. Toutefois, Ibrahim et son portrait ne se remarquent pas nécessairement, tourné de trois quart. Ils sont cachés par les autres bâtiments. Cette décision artistique reflète les identités invisibles des immigrants. Ibrahim vient de Mingora, ville du nord du Pakistan, d’où le nom donné à l’œuvre qui met en parallèle les deux villes. Aujourd’hui il travaille dans un camion de Food Truck, à côté du Dilworth park, c’est là que JR l’a remarqué. Ce parc est désormais à l’ombre de l’immense portrait d’Ibrahim.

jr T 3JR, «Les migrants, Ibrahim, Mingora-Philadelphie », © JR

jr T4JR, «Les migrants, Ibrahim, Mingora-Philadelphie », © JR

Cet article vous a intéressé ? Exponaute vous conseille Banksy bombe Gaza

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE