Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_2 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 PICASSO – GIACOMETTI

04/10/2016 > 05/02/2017

Musée Picasso - PARIS

LA NEWSLETTER

Des oeuvres d’Andy Warhol et Damien Hirst au coeur d’une enquête après la fuite de deux galeristes endettés

Jéremy Billault 5 août 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

En Angleterre, deux marchands d’art réputés sont accusés d’avoir vendu leur galerie criblée de dette, avant de se retirer dans le sud de la France. Entre œuvres volées (car non-payées) et clients insatisfaits (qui attendent encore ce qu’ils ont acheté), la galerie Opus, propriétaire, entre autres, des travaux de Damien Hirst et Andy Warhol, cause de gros problèmes à son nouveau directeur.

Vendez-tout, y compris les dettes. C’est la doctrine malicieuse d’un couple de marchands d’art qui, après avoir vendu une galerie d’art en situation très difficile, s’est installé dans le sud de la France. Artistes, particuliers et galeries consœurs, un grand nombre des collaborateurs de la galerie d’art Opus (Stow-on-the-Wold, Comté deGloucester), ont protesté contre contre son nouveau propriétaire qui, aujourd’hui, se sent « stupide et naïf ».

Hirst-Sacred-Heart-WEB-1Le Sacré Coeur, par Damien Hirst, en vente sur le site de la galerie Opus

Marché Opus

Donald Smith et Emma Poole ont donc vendu leur galerie d’art à Kevin Zuchowski-Morrison pour une somme considérable, « un nombre à six chiffres », l’homme espérait intégrer cette acquisition à sa galerie de Londres, il ne récoltera que des problèmes. Effectivement, la galerie Opus, qui a vendu des œuvres de Damien Hirst et Andy Warhol, croulait sous les dettes. Envers des banques d’abord, mais surtout envers des clients n’ayant jamais reçu les œuvres pour lesquelles ils ont payé ainsi qu’envers des artistes qui n’ont jamais revu leur travail.

«Don est venu vers moi le jour de mon mariage pour m’annoncer qu’il voulait partir en France et pour me demander si j’étais intéressé par leur galerie, a déclaré Kevin Zuchowski-Morrison à The IndependantJ’ai pensé que je pourrait intégrer Opus à la galerie Rise mais à l’instant où j’ai signé l’accord, tout s’est enchaîné.» Trente mille livres de dettes (43000 euros) et de très nombreuses plaintes, le galeriste n’a finalement acheté que des problèmes. Si le site web de la galerie est fermé, les curieux pourront toujours tenter leur chance sur la page e-bay de la galerie Opus, toujours active malgré l’enquête. Des œuvres de Newton, Warhol et Dan Baldwin sont encore disponibles à la vente. Enfin presque.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE