Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_2 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 PICASSO – GIACOMETTI

04/10/2016 > 05/02/2017

Musée Picasso - PARIS

LA NEWSLETTER

Les artistes affrontent les éléments sur la Pointe du Raz

Céline Piettre 3 août 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

L’artiste et réalisatrice Ariane Michel organise du 5 juillet au 30 septembre 2015 sur le rivage d’Esquibien (à deux pas de la Pointe du Raz, en plein Finistère) « La Rhétorique des marées ». Une exposition à ciel ouvert (conçue en partenariat avec le centre d’art La Criée) dont la singularité — toutes les œuvres, éphémères, disparaîtront à la venue des Grandes Marées – laisse s’engouffrer, en bourrasques, la poésie. 

rhetoT1Jean-Luc Verna, Baguette magique © Ariane Michel «La Réthorique des marées »

Pendant plus de deux mois, elles vont affronter vents et marées, être colonisées par la faune et la flore marine, bousculées par la houle, érodées par l’air et l’eau. La vingtaine d’œuvres installées cet été le long du sentier côtier (entre la pointe de Lervily et la plage du Trez Goarem) dialogueront avec l’environnement sauvage. Mais à la différence d’autres « accrochages » en plein air (tel le Festival Slack dans le Nord-Pas-de-Calais), ces œuvres – pour la plupart inédites – seront détruites par le milieu qui les accueille. Conversation fugace initiée par l’artiste et réalisatrice Ariane Michel — fille d’Agnès B, styliste et propriétaire de la Galerie du Jour pour la petite histoire. Cette Parisienne amatrice de paysages silencieux a déménagé il y a peu dans ce coin reculé du Finistère. L’exposition sera l’occasion pour elle de fabriquer un film, qui explorera justement cette rhétorique entre nature et culture. « J’ai invité 21 artistes à exposer leur travail aux forces de la nature. Je filme l’ensemble, les relations entre des gestes humains et le mouvement des choses » explique t-elle en guise de note d’intention.

rhetoT3Bruno Peinado, Un fauteuil pour Claire Guezengar, 2015 © Bruno Peinado

Ecosystème mouvant

Sur la côte déchiquetée, battue par les vents, un fauteuil vermillon regardant vers le large (hommage de Bruno Peinado à feu la critique d’art Claire Guézengar) attend le promeneur. L’estran accueille un jardin miniature né dans une flaque d’eau de mer (Hugues Reip). Des conteneurs flottent au gré des vagues ou s’échouent contre les rochers (Martin Le Chevallier). Sur la plage, une pile de vêtements est envahie par la flore locale (Michel Blazy) tandis qu’une cabane en bois avale, boulimique, algues et galets (Pascal Rivet). Certaines sculptures sont visibles, d’autres immergées ; d’autres encore intègrent temporairement la chaîne alimentaire comme cette ligne blanche en peinture comestible (Ariane Michel) qui nourrit les mollusques autant qu’elle marque le niveau moyen de l’eau. Jusqu’au 18 juillet, les promeneurs pouvaient apercevoir l’artiste Abraham Poincheval, jouant les Stylites en haut d’un mât de 6 mètres où il a vécu en autarcie pendant des jours. Le 8 août, ils prendront rendez-vous avec Eric Thomas pour un concert de guitare face à l’océan. Ariane Michel organisera à la même date une visite guidée de l’exposition à la découverte de cet écosystème mouvant bercé par les marées.

Les statues meurent aussi

Ici, la performance transmet à la sculpture son caractère fugace. A la fois momento mori — « toi aussi tu vas mourir »  et petit traité (non moraliste) d’écologie, « La Rhétorique des marées » déploie le long de la côte sa mélancolie du vivant. L’art, ça respire et ça meurt comme tout le monde ? Le cinéaste Chris Marker condamnait « cette botanique de la mort, que nous appelons la culture » ; Ariane Michel tente d’en ressusciter les forces vives (en même temps qu’un certain esprit originel du Land Art). Une initiative improductive, qui n’en est que plus belle.

rhetoT2Abraham Poincheval, La Vigie © Ariane Michel «La Réthorique des marées »

ARIANE MICHEL - FENDRE LES FLOTS, LA RHÉTORIQUE DES MARÉES

05/07/2015 > 30/09/2015

La Criée centre d’art contemporain

RENNES

Un projet d’Ariane Michel, avec : Virginie Barré, Julien Bismuth, Michel Blazy, Florence Doléac, Ellie Ga, Dominique Ghesquière, Jacque...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE