Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_3 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Le centre des arts de Ground Zero est menacé faute de subventions

Jéremy Billault 27 juillet 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Le projet d’un centre des arts à Ground Zero, sur le site de l’ancien World Trade Center, vient de subir une baisse de 50% de son budget. Prévue depuis 2003, la construction de ce lieu hautement symbolique ne semble pourtant pas remise en cause.

Coup dur pour la culture new-yorkaise. A Ground Zero, ancien emplacement du World Trade Center qui a déjà son musée, le centre des arts prévu depuis 2003 a subi une réduction drastique de son budget. Initialement, l’établissement devait bénéficier de 400 millions de dollars, il devra finalement se contenter de la moitié. Un pas en arrière pour ce projet de longue date mais une somme qui n’effraie pas ceux qui le dirigent. « On peut créer quelque chose de superbe pour 200 millions de dollars, il faut qu’on le fasse, déclare Maggie Boepple, présidente du centre des arts. Il sera plus petit, certaines choses qui auraient beaucoup plu ne verront pas le jour, mais on fera avec. »

24CENTER1-master675Le site qui accueillera le centre des arts, lieu d’exposition et de spectacle.

Projets parallèles

Depuis 2003, les choses ont changé. Le projet, immense, sera « seulement » le deuxième plus grand complexe du genre à Manhattan, alors que deux autres projet majeurs y ont été annoncés. Un espace d’expositions et de performances au sein du complexe d’immeuble Hudson Yards (400 millions) et un parc à 130 millions de dollars. Pour pouvoir mener à bien ce projet, il faudra donc se tourner vers d’autres investisseurs.

« Il y a beaucoup d’argent dans le coin »

Pour pouvoir accomplir ces objectifs, il faudra faire appel à des financements privés. Malgré les réductions budgétaires, Maggie Boepple a toujours l’ambition de construire un centre des arts digne de ce nom et surtout digne de son emplacement, hautement symbolique, qui doit devenir un lieu d’expression unique au monde, intense, chargé d’une histoire que les artistes peinent encore à aborder. « Il y a beaucoup d’argent dans le coin », dit-elle, optimiste. Optimiste mais réaliste : à New-York, le Studio Museum à Harlem vient d’annoncer la création d’un nouveau bâtiment pour 122 millions de dollars tandis que le Hall Avery Fisher du Lincoln Center projette de récolter 500 millions pour sa rénovation. Un projet aussi symbolique que le centre des arts de Ground Zero devrait donc pouvoir lever les fonds suffisants. « Notre centre sera magnifique car il n’a pas d’autres choix que de l’être. Il sera intense, simple et hautement symbolique. »

mémorial11septembre_article

Vue expérimentale du 9/11 Memorial Museum à New York, 2014 © Thinc Design.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE