Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Une villa de la mafia reconvertie en musée !

Marie-Charlotte Burat 10 juillet 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Après l’arrestation d’un chef de la mafia locale, la ville de Casal di Principe (au sud de l’Italie) a décidé de se réapproprier sa demeure. Le lieu se transforme alors, à la surprise générale, en musée temporaire. Le premier que la ville accueille. Les anciens meubles font place aux peintures avec l’espoir de donner un nouvel élan à la ville.

mafia TCasal di Principe. © The New York Times

Caravage, c’est la famille

A Casal di Principe, en Italie, la mafia prend de la place. Trop de place. Mais le vent tourne et cette petite ville voit désormais la police revenir dans ses rues pour d’autres raisons. Les forces de l’ordre escortent des œuvres et non plus des mafieux. Pour cette exposition rien n’est laissé au hasard. La célèbre Galleria degli Uffizi de Florence a prêté des toiles signées par les disciples de Caravage, ces derniers étant fortement liés à la ville de Naples. Finis les bains de sang auxquels les habitants sont habitués, et place aux clairs-obscurs. Le musée de Capodimonte de Naples participe aussi à cette initiative avec notamment le prêt de la peinture Vénus endormie avec L’Amour et un satyre de Pacecco De Rosa.

Cet événement est un coup de force pour la ville qui souhaite se dynamiser et attirer les touristes, n’osant pas jusqu’à présent, s’aventurer dans les alentours. Intitulé « Light Defeats the Shadows », cette exposition est à comprendre avec un double sens. Nous parlons des clairs-obscurs des caravagesques, mais aussi d’une ville qui veut sortir de l’obscurantisme par l’art. «Faites de l’art pas la guerre». Cette phrase pourrait être le nouveau leitmotiv du maire Renato Natale de Casal di Principe.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE