Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 VIVRE !

18/10/2016 > 08/01/2017

Musée de l'histoire de l'immigration - PARIS

LA NEWSLETTER

Tableaux les plus chers du monde : une cartographie de l’art dominée par l’Espagne

Jéremy Billault 8 juillet 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Le site américain howmmuch.net vient de publier une carte du monde sur laquelle chaque pays porte les couleurs d’une oeuvre représentative de sa culture : son tableau le plus cher. L’occasion d’embarquer pour un tour de monde de l’art riche en découvertes et qui réserve quelques surprises.

De tous les pays du monde, l’Espagne est la plus riche. C’est en tout cas ce que nous apprend le site howmuch.net via une cartographie originale : une mappemonde sur laquelle chaque pays est représenté par son oeuvre la plus chère. L’idée est inspirée de la vente des Femmes d’Alger (version O) qui a battu le record de l’oeuvre la plus chère en mai dernier avec 179 millions de dollars (161 millions d’euros).europe-70ab
Avec les 80 millions du tableau de Claude Monet Le bassin des Nymphéas, la France est sixième au classement européen derrière la Norvège de Munch, l’Irlande de Francis Bacon et les Pays-Bas de Van Gogh. Mais sous cette image d’une Europe riche et pleine de couleurs, on apprend surtout que la grande majorité des toiles les plus chères a été créée sur le sol européen. Un phénomène expliqué par le site créateur de la carte : « L’art a plus de valeur dans les pays où l’économie est forte. Souvent, l’art n’est pas uniquement jugé pour ses qualités esthétiques mais aussi pour l’opportunité d’investissement qu’il représente.»

Au-delà des considérations financières, cette carte apporte surtout la possibilité de confronter, littéralement, les différentes cultures dans ce qu’elles ont de plus subtil ou, du moins, de plus prisé. En Asie, la domination du suprématisme sur fond blanc de Malevitch contraste avec le Lotus and Mandarin Ducks du chinois Zhang Daqian tandis qu’en Amérique du Nord le Silver car crash d’Andy Warhol ne fait que souligner une oeuvre du canadien Lawren Stewart Harris, malgré la centaine de millions qui les sépare.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE