Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_2 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 PICASSO – GIACOMETTI

04/10/2016 > 05/02/2017

Musée Picasso - PARIS

LA NEWSLETTER

Le futur de la jeune création annoncé par Fleur Pellerin

Marie-Charlotte Burat 1 juillet 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Une vingtaine de mesures en faveur de la jeune création ont été dévoilées par la ministre de la Culture ce mardi 20 juin 2015. Ces mesures se résument en cinq axes complémentaires et visent à soutenir la jeunesse créative et à améliorer ses conditions de vie.

JEUNE-CREA4_full_with TFleur Pellerin, Les Assises de la jeune création, 30 juin 2015, © MCC

Orientation, insertion professionnelle, réseaux, condition de travail et diversité, telles sont les améliorations visées. Après trois mois de réflexion au sein des Assises de la jeune création, des propositions variées émergent.

Les mesures pour la jeune création en bref

C’est au Centre national de la danse que ces ambitions en faveur de la jeune création ont été annoncées même si elles concernent tous les arts en général. Les premières actions effectives amenées à être réalisées font suite à deux appels à projets lancés depuis juin 2015. Le premier concerne les street artistes qui pourront disposer librement de dix murs répartis dans différentes villes en France. Le second, doté de 440 000 euros, s’adresse aux écoles supérieures de la culture pour les inciter à créer ou à s’associer avec des incubateurs et autres pépinières. De son coté, « le ministère de la Culture et de la Communication ouvrira plus largement les portes de ses institutions patrimoniales à la présence d’artistes en résidence dans leurs murs » comme il est mentionné dans le communiqué de presse.

Il se dégage également une volonté de connecter les écoles entre elles dans une optique de synergie et d’échange dans le cadre du projet  « Grand Paris Schola ». Mais aussi rapprocher les élèves entre eux avec un système de tutorat entre les premières et secondes années d’une même école.

« La jeunesse crée les créateurs »

Le ministère souhaite s’adapter à sa cible, les jeunes, ainsi qu’aux nouveaux médias avec la création d’un réseau social collaboratif pour la jeune création. Enfin, Jack Lang n’est pas loin, et la volonté de démocratisation de l’art se concrétise par la création de classes préparatoires publiques pour les écoles supérieures d’art. On l’aura compris, les jeunes avant tout pour la création ou comme le dit Fleur Pellerin : « La jeunesse crée les créateurs ». Cet élan de nouveauté n’a pas enflammé Le Quotidien de l’Art qui regrette le manque de « mesures concrètes et chiffrées » au profit de simples « pistes de travail et de vœux (pieux ) »

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE