Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Des dessins inédits de Van Gogh exposés à Arles

Marie-Charlotte Burat 16 juin 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

La Fondation Van Gogh dévoile, pour la première fois en France, 50 dessins représentatifs de l’oeuvre de l’artiste. L’exposition qui nous dresse un portrait peu connu de ce dernier en tant que dessinateur et non comme le peintre impressionniste de la fin du XIXème siècle. 

Van Gogh TAffiche de l’exposition « Les dessins de Van Gogh : Influences et Innovations », Fondation Van Gogh ©

Van Gogh dut bien être apprenti avant de devenir maître. Prêtés par le musée d’Amsterdam, ces dessins exposés à Arles jusqu’au 20 septembre 2015, nous le prouvent. Ils nous présentent à la fois les premiers pas de l’artiste de 1880 à 1883 vers sa volonté de devenir peintre mais aussi l’importance du dessin tout au long de son oeuvre comme travail préparatoire à la peinture quand ce n’est pas parfois l’inverse. «Le tableau donnant donnant lieu à un dessin» comme l’explique le commissaire de l’exposition Sjaar van Heutgen.

La passion du Japon

Sa pratique du dessin comme exercice permanent est alors l’occasion de comprendre et de connaître les influences qui ont façonné son art tout au long de sa vie. Les estampes japonaises jouent alors un rôle prépondérant avec notamment les travaux d’Hiroshige qui l’ont inspiré et qui nous sont présentées aux côtés des dessins de Van Gogh.

Apprendre à dessiner

Dans ce parcours autodidacte où Van Gogh est son propre élève, l’exposition nous mène vers l’éclosion du peintre aux Tournesols. Il innove dans sa pratique du dessin. Du crayon gras aux mines de plomb en passant par l’aquarelle, différentes techniques sont dévoilées et on y reconnait les traits encore maladroits mais caractéristiques de l’artiste. « Van Gogh fut un dessinateur talentueux bien avant de devenir un peintre prometteur » nous livre le commissaire de l’exposition.

De la Hollande à Arles

Allant puiser dans les influences de son pays natal, Van Gogh se nourrit des héliogravures d’après Rembrandt qui sont exposées et continue de nous faire voyager en allant en Allemagne accompagné de l’œuvre de Dürer avant de s’établir en France et de suivre les traces des paysages de Jules Breton. Il ira ainsi jusqu’à Arles. Cet exposition hommage fait alors écho à sa pratique la plus fine, le dessin à la plume qu’il découvre dans cette même ville et pratique à partir de 1888.

 

Van GVan Gogh, Le Rocher de Montmajour avec des pins, Arles, 1888 © Musée Van Gogh, Amsterdam (Fondation Vincent van Gogh).

Dialogue entre impressionniste et contemporain

Aux côtés des prémisses de Van Gogh dans l’art sont exposés pour l’occasion deux artistes contemporains  : l’Américaine Roni Horn et le Japonais Tabaimo. Un dialogue tente donc de s’installer entre les générations, reprenant certains éléments en commun comme l’importance des pigments de couleur et l’inspiration des estampes japonaises.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE