Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Bill Viola entre religieusement à la cathédrale Saint-Paul de Londres

exponaute 14 juin 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

L’artiste vidéaste Bill Viola prête deux œuvres pour une longue période à la cathédrale Saint-Paul de Londres. Une installation assez surprenante pour le lieu à cause de sa contemporanéité mais qui s’inscrit dans une tradition historique de commandes pour des édifices religieux.

Bill Viola, Martyrs (Terre, Air, Feu, Eau), courtesy Peter Mallet

Les commandes d’œuvres d’art pour les édifices religieux ne sont pas nouvelles. Cependant, une oeuvre contemporaine dans un tel lieu semble plus surprenante.

C’est le choix qu’a fait la cathédrale Saint-Paul en exposant deux oeuvres de Bill Viola (à qui une grande rétrospective a été consacrée par le Grand Palais en 2014). Ce n’est pas la première fois que la cathédrale présente de l’art contemporain (l’église a toujours été engagée en faveur des artistes), mais Viola est le premier à avoir créé une oeuvre « religieuse ». Il aura fallu plus de dix ans de négociation pour qu’une telle exposition soit possible. Et pour ne pas trop choquer les visiteurs, l’installation a été disposée dans un coin discret de la cathédrale.

La première oeuvre est une vidéo (sans son) tournée en mai 2014 pour la Tate Modern et intitulée Martyrs (Terre, Air, Feu, Eau). Elle représente, sur quatre écrans plasma, des hommes martyrisés par les éléments naturels, en une sorte de retable moderne. Ils semblent souffrir mais ne crient pas. Une seconde œuvre, Mary, viendra compléter l’installation.

Bill Viola a toujours été intéressé par la question religieuse. C’est d’ailleurs en voyant son exposition en 2003 («Les Passions») à la National Gallery de Londres que les responsables du lieu ont proposé son nom pour une invitation.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE