Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 BRASSAÏ

09/11/2016 > 30/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Street art sur le pont des Arts : pour ou contre ?

Florence Bousquet 3 juin 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

RIP. Aujourd’hui, mercredi 3 juin, les cadenas ont disparu du pont des Arts pour laisser place à des panneaux – temporaires – recouverts d’œuvres de street artistes. Une installation qui ne plaît pas à tout le monde.

Le pont des Arts décoré de street art (ici par l’artiste Jace) © Picsfromparis

Quatre street artistes ont eu la voie libre pour décorer les nouveaux panneaux de bois sur le thème de l’amour et de Paris.

Du street art oui, mais pas sur le pont des Arts

C’est ce qui ressort des nombreux tweets contestataires des internautes. Beaucoup s’insurgent aussi de la « laideur » des panneaux comparé aux cadenas d’antan. Les plus conservateurs disent tout simplement non au street art dans un tel lieu patrimonial ; les autres reprochent à la Ville de Paris le choix des artistes.

La « coolitude » du street art

Sur twitter, on a beaucoup de mal à trouver des avis positifs. Et les arguments relèvent du « cool », sans vraiment de justifications.

Les petits personnages jaunes sur le pont (appelés « gouzous ») sont une oeuvre de Jace. Il a voulu représenter sur 150 m une vision naïve de Paris telle que se l’imagine le touriste lambda. Depuis 1992, Jace recouvre les bords de routes de ses petits hommes et a participé à plusieurs expositions dans le monde entier (au Fort d’Aubervilliers en 2014 par exemple).

Autres artistes à s’afficher : Bruck, souvent comparé à Banksy pour la finesse de ses traits; El Seed, artiste tunisien qu’on connaît pour ses tags géants en lettres arabes réalisés en Tunisie mais aussi à l’Institut du monde arabe en 2014. Le dernier est Pantonio, artiste d’origine portugaise représenté par la galerie Itinerrance ; il a peint dans le 13ème arrondissement de Paris, la plus grande fresque d’Europe. Ses dessins toujours bleus et très minutieux ressemblent à des vagues d’inspiration asiatique.

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE