Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_3 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

A vendre : Marcel Broodthaers sur Leboncoin

Florence Bousquet 27 mai 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

La Monnaie de Paris, qui organise en ce moment l’exposition « Marcel Broodthaers Musée d’Art Moderne-Département des Aigles » a manigancé une opération de communication d’envergure sur Leboncoin.

Vous imaginiez peut-être acheter du Marcel Broodthaers pour 10 000 euros sur Leboncoin, mais vous allez être déçus. Derrière cette annonce se cache une opération marketing d’envergure orchestrée par l’agence Wearesocial et le service communication du musée.

«Marcel Broodthaers, ce n’est pas Picasso ni Monet»

Les directeurs de communication ont détourné les questionnements de l’artiste sur les institutions muséales et la marchandisation de l’art pour en jouer sur le site-à-tout-vendre, Leboncoin, en proposant des faux clichés sur papier glacé de certaines oeuvres d’art (Mannequin lisant l’Express, Lingot d’or cosmique, Malle en osier…). Le but : que ça fasse le buzz. «Marcel Broodthaers, ce n’est pas Picasso ni Monet, les gens ne connaissent pas. Il est belge, il a un nom imprononçable, donc pour attirer le public il a fallu jouer sur le côté amusant et ludique», nous explique le directeur de la communication de la Monnaie de Paris, Guillaume Robic. Amuser pour attirer en somme.

Pour l’instant, 70 000 personnes auraient répondu à l’annonce du fantômatique Marcel B. sur Leboncoin. Le directeur de la communication annonçe des « répercussions immédiates » en terme de fréquentation après une telle campagne.

 Teasing de l’exposition Marcel Broodthaers

A celà s’ajoutent des publicités diffusées dans certains cinémas parisiens et relayées sur les réseaux sociaux. Ce n’est pas la première fois que la Monnaie de Paris utilise des dispositifs forts en terme de communication, déjà mis en place pour l’exposition John Baldessari (où notre nom s’affichait en lettres capitales sur la façade du musée) et Paul McCarthy.

Les musées utilisent de plus en plus des stratégies marketing dignes des plus grandes marques internationales. Souvenons-nous du « teasing » de l’exposition « Sade, attaquer le soleil » au musée d’Orsay en 2014, où l’on voyait des corps nus se toucher.

MARCEL BROODTHAERS

18/04/2015 > 05/07/2015

Monnaie de Paris

PARIS

Marcel Broodthaers est un artiste polymorphe, poète, plasticien, réalisateur de films, photographe, qui a anticipé la réflexion sur les ...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE