Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Et si on s’achetait de l’art (pas trop cher) ?

Céline Piettre 27 avril 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Le multiple, ce n’est pas forcément bon marché mais ça reste encore le seul moyen de s’offrir un Juan Miro signé ou un Marcel Duchamp. A l’occasion de la vente « Limited Edition » du 29 avril, PIASA propose à prix doux quelques grands noms de l’art moderne et contemporain ou de jeunes talents. Tous les lots seront exposés cette semaine au 118, rue du faubourg Saint-Honoré sous le commissariat de l’artiste Mathieu Mercier. Les timides pourront même enchérir en ligne. Sélection maison à partir de 50 euros. 


poele1

Hommage poilant au plus drôle des artistes conceptuels Marcel Broodthaers (magnifiquement exposé à la Monnaie de Paris) et à sa célèbre casserole de moules. Signé Etienne Bossut (qui s’est fait une spécialité du moulage en polyester d’objets triviaux), l’exemplaire (1/10) est estimé entre 800 et 1200 euros.

tourtes2

Bien avant la Cloaca de Wim Delvoye (ce tube digestif industriel), feu le génial Gérard Gasiorowski peignait ses « tourtes », mélange d’excréments et de plantes aromatiques faisant concurrence aux « croûtes » picturales. Lithographie rehaussée d’acrylique disponible en épreuve d’artiste (c’est-à-dire tirée à titre d’essai et ici dédicacée) à partir de 300 euros.

future3

Limpide et efficace comme un bon vieux slogan publicitaire, le « Future Is Stupid » de l’Américaine Jenny Holzer, brodé sur une casquette de baseball au motif de camouflage, n’a pas perdu de son actualité. Estimée entre 120 et 180 euros.

francois4

Ode aux petits riens et aux virtuosités humbles, le grand Michel François (exposé encore quelques jours à La Verrière) réduit les prétentions artistiques à la taille d’un dé à coudre. A partir de 200 euros.

rodi5

Proposé à partir de 50/100 euros en raison de son important tirage (300 éditions), le ciel étoilé d’Ugo Rondinone est l’occasion ou jamais d’acquérir une sérigraphie de l’artiste suisse à tout petit prix.

srhi6

it_will_never_go_away_324

Le grinçant David Shrigley (finaliste de l’édition 2013 du prestigieux Turner Prize) épuise par la répétition du même nos utopies sentimentales. Les huit sérigraphies sont proposées aux enchères à partir de 250 euros.

TéléOn explose un peu le budget pour ces six sérigraphies d’Hervé Télémaque qui signent le « retour du printemps » à l’heure de la grande rétrospective que lui consacre jusqu’à mi-mai le Centre Pompidou. Entre 1000 et 1500 euros.

micheta8 micheta8bis

Deux belles sérigraphies de l’artiste française vivant à Berlin Myriam Mechita sont mises aux enchères à partir de 150 euros pour des tirages ne dépassant pas les 23 exemplaires.

avantder9

La jeune étoile montante de la peinture française Eva Nielsen fait cohabiter l’huile à des procédés d’impressions mécaniques. L’un de ses intérieurs fantomatiques (3/5) est proposé chez PIASA entre 300 et 400 euros.

gette

On vous laisse pour finir avec l’une des nombreuses petites culottes au motif de roses de Paul-Armand Gette. Tirée ici à 150 exemplaires par le CNEAI, et estimée entre 80 et 100 euros.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE