Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_2 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 PICASSO – GIACOMETTI

04/10/2016 > 05/02/2017

Musée Picasso - PARIS

LA NEWSLETTER

La Foire Art Paris choisit son camp

Céline Piettre 26 mars 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Conviant en son sein la scène artistique de Singapour (endeuillie il y a quelques jours par la mort de son ex-Premier ministre Lee Kuan Yew), la foire Art Paris a inauguré le 25 mars sa 17ème édition. Petit tour sous la verrière du Grand Palais parmi les 145 galeries participantes, où le solo show (stand dédié à un seul artiste) règne en nouveau maître. 

artpart3

La « coffee table » Technocrat de l’Atelier Van Lieshout sur le stand de la Carpenters Workshop Gallery.

Des stands soignés (Catherine Issert ; Claude Bernard). Des pièces historiques (les portraits de Roman Opalka ; les dessins à l’ordinateur de Vera Volnar chez la Rennaise Oniris). Des solos shows nombreux et conséquents (les mélancolies domestiques du designer Joep van Lieshout chez Carpenters Workshop). Et quelques nouvelles têtes (les peintures de Henni Alftan, finaliste du Prix Emerige, chez Claire Gastaud). L’imprévisible Art Paris, réputée pour ses stands rutilants, monte en gamme. Le clinquant est repoussé aux marges, victime d’une vaste opération d’assagissement. Riposte immédiate du directeur artistique Guillaume Piens aux critiques visant la qualité des accrochages ? Il semblerait qu’Art Paris ait (enfin) trouvé sa voie. Une voie du milieu entre innovations – son exploration des scènes asiatiques, Singapour cette année – et un classicisme pour collectionneurs n’aimant pas trop être bousculés.

A l’heure du vernissage, l’ambiance elle-même respirait la tranquillité : déambulation calme, bavardages et acheteurs prenant tout leur temps. Un Grand Palais ronronnant au rythme de la province dont il accueille justement les enseignes : Rennes, Lille, Clermont-Ferrand, Issy-les-Moulineaux.

Singapour : percée timide

A quelques exceptions près (les toiles du Philippin Manuel Ocampo chez Nathalie Obadia), peu de galeries ont joué le jeu de la thématique géographique centrée sur Singapour et l’Asie-du-Sud-Est. «La scène singapourienne est encore jeune» nous explique t-on chez Daniel Templon. Et sa politique volontariste (inaugurations de musées et de foires d’art, déductions fiscales) n’est pas toujours suivie par la qualité de la production. D’où un noyau ultra-condensé de huit galeries en provenance de la presqu’île malaise, sélectionnées par la commissaire d’exposition Lola Henzi (qui habite sur place).

Foyer brûlant de la vie artistique singapourienne, le quartier Gillman Barracks n’est représenté que par une seule enseigne (la galerie Yeo Workshop) comme le souligne le Quotidien de l’art. Notre préférence ira aux natures mortes monochromes de Dawn NG (Chan Hampe) évoquant avec ironie, et un sens certain de la composition, les «paysages» décoratifs et autres exotismes de catalogue.

artparis1T

La galerie singapourienne Chan Hampe consacre son stand à la série « A Thing of Beauty » de Dawn NG.

Un dépaysement timide qui n’atténue en rien la curiosité des visiteurs. Point de mire de tous les regards, les photographies hautes en couleurs du Singapourien Lee Chen (chez Ipreciation) prises lors de ses Yellow Man performances – l’homme se badigeonne le corps d’une peinture jaune à consonance «ethnique». Connu à l’international, l’artiste (né en 1957) participe également à « Archipel secret » qui s’ouvre le 27 mars au Palais de Tokyo à l’occasion du Festival de Singapour en France.

Lui aussi très fréquenté, le stand de la galerie Caroline Smulders (situé à l’entrée de la foire) confirme avec un solo show dédié au peintre Gérard Fromanger le retour en vogue de la figuration narrative. A l’écoute des tendances du marché, studieuse, Art Paris choisit son camp : celui des valeurs sûres (et non de la prospection). On compte à l’avenir sur les jeunes galeries – réunies dans un secteur « Promesse » trop bon élève à notre goût – pour ébouriffer un peu tout ça.


fromangerstandT

 Soleil et fréquentation au rendez-vous sur le stand de la galerie Caroline Smulders dédié au peintre français Gérard Fromanger né en 1939.

01/01/1970 > 01/01/1970

...

jours avant l'ouverture
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE