Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Biennale de Venise : les artistes lisent Karl Marx

Florence Bousquet 13 mars 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

C’est déjà la 120ème année d’existence de la Biennale de Venise, la Mecque de l’art contemporain, qui aura lieu du 9 mai au 22 novembre 2015. Cette date anniversaire sera célébrée par une thématique ouverte sur l’avenir qu’annonce le titre « All the World’s Futures ». La liste des artistes exposés vient d’être annoncée le jeudi 12 mars. On y retrouvera des personnalités au parcours confirmé, comme Bruce Nauman ou des plus jeunes comme Taryn Simon.

Biennale de Venise, DR

« Le monde que nous connaissons présente des divisions profondes et des blessures, des inégalités marquées et des incertitudes quant à l’avenir. Malgré les grands progrès réalisés dans la technologie et la connaissance, nous sommes confrontés à un « âge de l’anxiété »» déclare le président de la Biennale de Venise Paolo Baratta à l’occasion de la présentation de sa 56ème édition.

La Biennale 2015 explorera donc le futur en s’appuyant sur notre présent récent, notamment les changements opérés par l’économie capitaliste. C’est dans cette perspective très engagée dans les problématiques politiques et sociales que son commissaire artistique Okwui Enwezor (directeur du Haus der Kunst à Munich et par le passé de la Documenta 11 de Kassel) en a conçu le programme. Il projette de faire lire par des acteurs, pendant les sept mois que dureront la biennale, Le Capital de Karl Marx. Cette performance se déroulera dans l’Arène (construite par l’architecte David Adjaye) : un espace édifié au cœur de l’exposition internationale.

Parmi les artistes sélectionnés, beaucoup travaillent sur les conséquences du colonialisme, comme Tania Bruguera, ou sur les effets tardifs du capitalisme, comme Andreas Gursky. Bruce Nauman (exposé à la fondation Cartier à Paris du 14 mars au 21 juin 2015), déjà couronné du Lion d’or en 2009, reprendra le chemin de Venise. Il y présentera une sélection de textes en néons réalisés entre 1972 et 1980. On retrouvera aussi des artistes confirmés tels Adel Abdessemed, l’habitué Christian Boltanski, Marcel Broothaers (qui bénéficiera d’une rétrospective à la Monnaie de Paris dès avril), Philippe Parreno, Taryn Simon (en ce moment au Jeu de Paume) ou Rirkrit Tiravanija. Parmi ceux qui sont déjà rentrés dans l’histoire de l’art citons Georg Baselitz ou Walker Evans.

Le pavillon français sera représenté par Celeste Boursier-Mougenot (exposé à la galerie Xippas) et son projet Révolutions. Avec un thème profondément ancré dans l’actualité contemporaine et une sélection riche, cette édition s’annonce des plus réjouissantes.

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE