Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_2 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 PICASSO – GIACOMETTI

04/10/2016 > 05/02/2017

Musée Picasso - PARIS

LA NEWSLETTER

Banksy bombe Gaza

Céline Piettre 27 février 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Un film « publicitaire » légendé vantant ironiquement les atouts touristiques de Gaza a été posté le 26 février sur le compte Instagram et le site internet de Banksy, avant d’être relayé par les réseaux sociaux et la presse internationale.

banksyT

Pleureuse, Gaza. Courtesy Banksy.

Le street artiste (dont on ignore encore l’identité) se serait rendu en territoire palestinien suite aux bombardements de l’été 2014. Un chat affublé d’un nœud rose tagué sur un vestige de maison et une pleureuse reprenant les codes stylistiques des allégories de la douleur – celles qu’on trouve au pied des sculptures funéraires –  témoignent de son passage.

« Je voulais souligner la destruction de Gaza en publiant des photos sur mon site, explique t-il via un post, mais les gens sur Internet ne regardent que des photos de chatons».

L’inscription : « On ne reste pas neutre », écrite en rouge sur un mur de la ville, clôture le film sur une invitation à la mobilisation.

Banksy n’en n’est pas à son premier graffiti politique. En 2005, il peignait dans les rues de Bethléem (non loin du mur de séparation entre la Cisjordanie et Israël) une colombe munie d’un gilet pare-balle et visée par un sniper.

D’autres artistes britanniques (parmi lesquels Mona Hatoum et Ed Atkins) se sont engagés dernièrement dans un « boycott culturel » vis-à-vis d’Israël, renonçant à y exposer ou à présenter leurs œuvres. La pétition a été publiée le 13 février par le Guardian.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE