Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 VIVRE !

18/10/2016 > 08/01/2017

Musée de l'histoire de l'immigration - PARIS

LA NEWSLETTER

Le musée Maillol ferme ses portes

Florence Bousquet 18 février 2015

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Le petit musée privé de la rue de Grenelle aux expositions «blockbusters» est dans la tourmente. La rumeur courait depuis une semaine dans différents journaux et l’information a été confirmée hier 17 janvier: le musée Maillol ferme ses portes au public pour une durée indéterminée.

© WikimediaCommons

La fermeture du musée fait suite à l’annonce de la liquidation judiciaire de la société Tecniarte, qui gérait toutes les expositions de la fondation depuis 2009. Une fermeture « provisoire pour cause de travaux de rénovation » selon le musée. Sa directrice Patrizia Nitti précise au journal Le Figaro : « La Fondation Dina Vierny – Musée Maillol n’est pas responsable du dépôt de bilan de la société Tecniarte». Dans un communiqué de presse daté du 4 février, la direction démentait toutes rumeurs de faillite de l’institution.

La fondation, situé rue de Grenelle dans le VIIème arrondissement de Paris a été créée en 1995 par Dina Vierny, muse du sculpteur Aristide Maillol. Elle est hébergée dans un ancien hôtel particulier dont le sous-sol, qui était à l’époque le cabaret de Jacques Prévert, a été réaménagé en restaurant. Outre les œuvres du sculpteur, les salles accueillent une collection de peintures et de sculptures mais aussi des expositions temporaires sur des thèmes variés sur plus de 4000 m².

Certaines ont remporté un franc succès comme l’exposition « Vanités. De Pompéi à Damien Hirst » en 2010, « Canaletto à Venise » en 2013 ou « Les Borgia et leur temps », qui vient de s’achever. L’institution a joué la carte des « blockbuster » pour survivre sans subventionnements publics et les résultats de fréquentation ont été très bons. Une exposition sur « Le baiser dans l’art : de la Renaissance à nos jours » était prévue à partir du 25 mars. Elle est donc reportée.

Ce n’est pas la première fois que le musée est au cœur d’une polémique. En 2012, il avait attaqué le quotidien « Libération » pour diffamation.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE