Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_4 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_5 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Ai Weiwei entre les murs d’Alcatraz

Pascal Bernard 23 septembre 2014

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Comme annoncé il y a près d’un an, l’artiste chinois Ai Weiwei investit la célèbre prison d’Alcatraz, bâtie sur une île au large de San Francisco, à partir du 27 septembre, pour sept mois. Toujours retenu en Chine par les autorités, il y présente sept installations conçues spécifiquement pour le lieu.

Détail de l’un des 176 portraits en Lego de l’installation Trace d’Ai Weiwei © Kyle Smith.

Forteresse militaire (de 1850 à 1909) puis prison (de 1909 à 1963), Alcatraz ouvre pour la première fois ses portes à un artiste contemporain. Artiste de renommée internationale, auteur entre autres du stade olympique de Pékin, Ai Weiwei a conçu sept installations spécifiques (dispositifs sonores, sculptures, techniques mixtes) disséminées aux quatre coins de l’île. L’artiste investit notamment le quartier psychiatrique, plusieurs cellules et le réfectoire de la prison.

Resté secret jusqu’à la fin du mois d’août 2014, le projet au cœur de l’exposition consistera en une galerie de 176 portraits de prisonniers ou d’exilés politiques, de Nelson Mandela à Edward Snowden, construits en éléments de construction Lego. Le site SFGate rapporte que l’installation, commencée dans le studio d’Ai Weiwei à Pékin, a nécessité plus d’1,2 million de briques de toutes les couleurs et plus de 80 volontaires pour la terminer sur place.

L’exposition interrogera notamment les concepts de liberté et d’incarcération chers à Ai Weiwei. Assigné à résidence depuis 2011, suite à des accusations de fraude fiscale, l’artiste n’a jamais pu visiter Alcatraz et pourra encore moins assister au vernissage. Pour mener à bien le projet, l’artiste a collaboré avec Cheryl Haines, galeriste réputé de San Francisco. La prison d’Alcatraz, qui accueille chaque année 1,6 million de visiteurs, s’attend à une fréquentation record du site. Rappelons qu’en France, l’ancienne prison Sainte-Anne d’Avignon accueille pour encore quelques semaines l’exposition organisée par la collection Lambert.

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE