Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Tania Mouraud au MAC/VAL : même pas peur !

Pascal Bernard 22 septembre 2014

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Tania Mouraud s’installe pour quatre mois à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), entre et hors les murs du MAC/VAL. L’exposition Ad Nauseam précède une grande rétrospective de l’artiste à Metz l’an prochain. (Re)découverte.

Tania Mouraud, Ad Nauseam, 2012-2014 © Adagp, Paris 2014.

L’artiste investit non seulement l’espace d’exposition temporaire du MAC/VAL, mais également deux des façades extérieures, puis à partir d’octobre la ville toute entière.

Invitée par le MAC/VAL, qui possède déjà deux de ses œuvres, Tania Mouraud a fait le pari de ne présenter qu’une seule installation monumentale dans la vaste salle d’exposition de 1350 m², une vidéo déployée sur trois grands écrans. Le film alterne plans larges et resserrés, montrant le circuit de milliers de livres dans une usine de recyclage. Tania Mouraud a souhaité que le spectateur voit instantanément ce qui se joue, rappelant que les visiteurs de musées ne restent en moyenne qu’une poignée de secondes devant chaque œuvre. L’artiste laisse ainsi la liberté au spectateur de ne rester que quelques instants ou plusieurs heures. Le mur vidéo s’accompagne d’un dispositif sonore immersif développé en résidence à l’Ircam (Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique), qui renforce la puissance et la violence de l’image.

Ces livres sont voués à la destruction : Tania Mouraud filme l’instant juste avant. Jetés par milliers d’une remorque, attrapés par de grandes pinces, ils sont transportés vers les presses par l’intermédiaire d’un tapis roulant. L’artiste déroule « ad nauseam » la métaphore de la destruction de la pensée. Immédiatement l’image renvoie à d’autres plus tragiques, comme celles des autodafés nazis : les thèmes de la destruction et du désastre traversent la carrière de l’artiste (dans les années 1960, elle avait réalisé un grand bûcher de ses œuvres de jeunesse). Vidée de toute présence humaine, la vidéo questionne la place de la machine dans notre société. Tania Mouraud cite en référence la ville déshumanisée et machinique du Métropolis de Fritz Lang. Sans être documentaire, ni donneuse de leçons, la vidéo fait état d’un constat : « Voilà ce que j’ai vu », nous dit l’artiste.

Tania Mouraud, CQNPSRLPSCALR, 2014, MAC/VAL, Vitry-sur-Seine © Marc Domage, mise en situation Amandine Mineo. Adagp, Paris 2014.

À cette installation audiovisuelle répondent deux phrases apposées sur les façades extérieures du musée. Cette intervention prolonge un processus d’écritures graphiques dans l’espace public entamé dans les années 1980.  Si « Ceux qui ne peuvent se rappeler le passé sont condamnées à le répéter » pointe le manque de remise en question face à l’histoire, en écho à l’installation présentée à l’intérieur, « Même pas peur » offre une forme de résistance. Étirés en hauteur, les caractères deviennent difficilement lisibles (« sauf pour les jeunes », glisse l’artiste), et obligent le spectateur à ralentir le pas.

L’exposition Ad Nauseam explore des directions a priori contraires : notions d’intérieur/extérieur, mouvement/statique, physicalité/abstraction, qui se révèlent complémentaires au fil de la visite. Ne se déclarant pas explicitement engagée, Tania Mouraud adopte cependant une démarche profondément citoyenne en offrant à tous la possibilité de voir ses œuvres : soixante-dix affiches reprenant le slogan I have a dream seront disséminées dans Vitry-sur-Seine à partir du 3 octobre dans le cadre du festival Mur-Murs dédié aux cultures urbaines. Une occasion unique de découvrir son travail avant une grande rétrospective à Metz l’an prochain, au Centre Pompidou, au FRAC Lorraine et aussi dans toute la ville.

 

TANIA MOURAUD

20/09/2014 > 25/01/2015

MAC/VAL (Musée d’art contemporain du Val-de-Marne)

VITRY-SUR-SEINE

Pour son exposition au MAC/VAL, Tania Mouraud inaugure une installation monumentale de vidéo et de son et confronte le spectateur à un de ...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE