Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 LE PAYSAGE MYSTIQUE

14/03/2017 > 25/06/2017

Musée d'Orsay

- PARIS

expo_cercle_3 JARDINS

15/03/2017 > 24/07/2017

Galeries nationales du Grand Palais - PARIS
expo_cercle_4 OLGA PICASSO

21/03/2017 > 03/09/2017

Musée Picasso - PARIS
expo_cercle_5 DE ZURBARÁN À ROTHKO.

03/03/2017 > 10/07/2017

Musée Jacquemart-André - PARIS

LA NEWSLETTER

La Wallace Collection rouvre les portes de sa Grande Galerie

Pascal Bernard 11 septembre 2014

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Après deux ans de travaux, la Wallace Collection à Londres s’apprête à rouvrir les portes de sa Grande Galerie, qui abrite l’une des plus belles collections de tableaux de grands maîtres au monde.

La Grande galerie de la Wallace Collection restaurée © By kind permission of the Trustees of the Wallace Collection.

À partir du 19 septembre, le public pourra redécouvrir les chefs-d’œuvre de la Wallace Collection. Deux ans de travaux auront été nécessaires pour une rénovation complète des décorations intérieures et le percement d’une verrière au-dessus de la Grande Galerie, construite entre 1872 et 1875 par Sir Richard Wallace.

La Wallace Collection, située à Manchester Square, en plein cœur de Londres, constitue l’un des plus beaux ensembles de tableaux de grands maîtres au monde. La Grande Galerie abrite de nombreux chefs-d’œuvre, parmi lesquels le Cavalier Riant de Frans Hals, Danse sur la Musique du Temps de Poussin ou la Dame à l’éventail de Velázquez, mais aussi des tableaux de Van Dyck, Rubens, Greuze… L’accrochage repensé mettra en lumière le dialogue culturel entre les principaux centres de création artistique du XVIIe siècle : Italie, Espagne, Pays-Bays, France.

Frans Hals, Le Cavalier souriant, 1624, Londres, Wallace Collection.

Au-delà de la Grande Galerie, la Wallace Collection, principalement constituée aux XVIIIe et XIXe siècles par les quatre premiers marquis de Hertford et Sir Richard Wallace, se distingue par sa collection de natures mortes hollandaises et flamandes, d’armes et armures princières mais surtout par ses porcelaines, objets d’orfèvrerie et peintures de l’école française (dont le fameux Les Hasards heureux de l’escarpolette de Jean-Honoré Fragonard). Une exposition consacrée au grand peintre anglais du XVIIIe siècle Joshua Reynolds, dont le musée conserve une douzaine de toiles, est annoncée pour 2015.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE