Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Lewis Baltz au BAL : images de l’Amérique abandonnée

Magali Lesauvage 29 juillet 2014

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Jusqu’au 24 août, le BAL à Paris présente dans l’exposition Common Objects une sélection de photographies de l’Américain Lewis Baltz, images immobiles de l’Amérique latente, mises en regard de celles, en mouvement, de trois géants du cinéma : Alfred Hitchcock, Michelangelo Antonioni et Jean-Luc Godard. Tour de l’expo en trois images.

Lewis Baltz, Mission Viejo, 1968, The Prototype Works, Bruxelles, Fondation A Stichting © courtesy Galerie Thomas Zander, Cologne.

Formalisme, minimalisme et sens étroit du cadre caractérisent le travail de Lewis Baltz, photographe californien né en 1945. Proches de l’art minimal, une partie de ses images, notamment la série précoce des Prototype Works, réalisée de 1967 à 1976, imposent une stricte orthogonalité et une frontalité très picturale – quand la série contemporaine des Tract Houses (1969-1971) évoque plus la sculpture, et les photographies des Allemands Bernd et Hilla Becher inventoriant les châteaux d’eau, ou celles de l’Américain Ed Ruscha documentant en série les stations-service comme des « objets communs ».

Dans cette image quasi abstraite prise dans la ville californienne de Misson Viejo, l’architecture nue est réduite à un simple plan de lignes pures orthonormées, et à un strict contraste noir et blanc. Aucune localisation ou identification n’est possible dans ce fragment urbain. Lewis Baltz dit aspirer au « niveau zéro de la photographie » et, à l’inverse d’un artiste de « l’instant décisif » comme Henri Cartier-Bresson, s’intéresse plutôt à « une manière de créer qui ne repose pas sur le hasard et n’est pas à la merci du moment, mais dépend d’une analyse méticuleuse du processus ».

Lewis Baltz, Candlestick Point, 1987-1989, Bruxelles, Fondation A Stichting © courtesy Galerie Thomas Zander, Cologne.

À partir des années 1960, Lewis Baltz recense l’urbanisation galopante et anarchique de l’Ouest américain, avec son lot de non-lieux et de zones périphériques. Un envers du décor morne, que l’on retrouve dans les années 1970-1980 avec les séries Nevada (1977), Near Reno (1986-1987) et Candelstick Point (1987-1989). Dans ces espaces intermédiaires d’une platitude désespérante, l’artiste traque les traces d’une nature en état de survie en proie à la dessiccation, comme des indices d’un potentiel chaos dans ce paysage immobile.

Ce royaume des mauvaises herbes où nul être vivant n’est visible évoque une planète abandonnée à son entropie, où ce que l’homme a bâti retourne inexorablement à la poussière. Lewis Baltz voit dans cette force destructrice imparable de l’invasion suburbaine un danger pour la culture américaine dont les racines restent, selon lui, peu profondes, et qui, en s’étalant ainsi jusqu’à perdre toute densité, tend à disparaître.

Lewis Baltz, Near Reno, 1986-1987 © courtesy Galerie Thomas Zander, Cologne.

L’exposition du BAL souligne l’importance du cinéma dans l’inspiration de Lewis Baltz : « Quand j’étais jeune, il n’y avait aucun musée d’art contemporain sur la côte ouest, affirme-t-il. La culture pour nous, c’était le cinéma. On ne manquait aucune film de Hitchcock, Antonioni ou Godard ». Dans cette image datée de 1986-1987, la référence au fameux plan final de l’explosion dans Zabriskie Point de Michelangelo Antonioni, scène de catharsis anti-consumériste, est évidente. Tourné en 1970 dans la Death Valley, en Californie, le film évoque la rébellion étudiante américaine en pleine ère hippie, dont il explore la violence sourde affleurant sous la bonhomie du Flower Power.

Objet de consommation emblématique du XXe siècle, la télévision implosée, laissée sans cérémonie dans le désert, représente l’annihilation des illusions, la mort de la « société du spectacle ». Vanité contemporaine, l’image crève l’écran pour que s’y infiltrent tous les scénarios possibles.

 

LEWIS BALTZ

23/05/2014 > 24/08/2014

Le BAL

PARIS

Du 23 mai au 24 août 2014, LE BAL présentera une exposition d’envergure consacrée au photographe américain Lewis Baltz.

Co...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE