Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Larry Clark solde ses photos pour les « kids »

Pascal Bernard 17 juin 2014

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Reconnu pour ses photographies autant que pour ses films, Larry Clark s’apprête à vendre début juillet à Londres une partie de ses archives personnelles. Les tirages seront bradés 125 euros pièce.

Larry Clark, Jonathan Velasquez, 2003 © Courtesy Simon Lee Gallery, Londres.

À 71 ans, Larry Clark est devenu une référence incontournable de la photographie américaine, célébré par les plus grands musées du monde. Une rétrospective majeure de son travail lui a été consacrée en 2010 au musée d’art moderne de la Ville de Paris. Cinquante ans de carrière à dresser un portrait de la jeunesse américaine, des adolescents de Tulsa (Oklahoma), ville où il a grandi, aux skate parks de New York ou du ghetto latino de Los Angeles.

Les tirages qu’il s’apprête à mettre en vente font partie de sa collection personnelle. Des milliers de photographies, prises entre 1992 et 2010, essentiellement du matériel de travail préparatoire à ses longs-métrages réalisés à partir de 1995 : Kids (1995), Bully (2001), Ken Park (2002), Wassup Rockers (2005)… Plutôt que d’en faire don à des musées, ou les proposer aux enchères, Larry Clark à préféré les brader, 125 euros pièce, un prix dérisoire quand ses photographies se vendent cent fois plus chères en galeries. Un moyen pour lui, dit-il, de permettre à son public, en particulier aux jeunes, de pouvoir s’offrir ses photos. « C’est un retour à l’envoyeur pour tous les skateurs et collectionneurs qui voudraient garder un souvenir », affirme Larry Clark, cité par Next Libération.

La vente se tiendra à la galerie Simon Lee de Londres, du 1er au 6 juillet. C’est la seconde fois cette année que Larry Clark propose ses clichés à prix bradés, après une première vente à la galerie Home Alone 2 à New York en janvier. Qui sait si une troisième vente n’aura pas lieu à Paris, où Larry Clark a tourné l’été passé son dernier long-métrage, Smell of us ?

Mise à jour le 26 août 2014 : Quatre ans après la grande rétrospective que lui a consacré le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris et une année après le tournage de son dernier film The Smell of us, Larry Clark est de retour à Paris. Après New York et Londres, une grande vente se tiendra au Silencio, club ultra-privé designé par David Lynch, du 5 au 9 septembre prochains. De nombreuses photographies seront mises en vente au prix de 100 euros pièce, une occasion presque unique de s’offrir un tirage du photographe américain. Soulignons que le Silencio prépare en parallèle un cycle de films autour de Larry Clark et que la galerie du jour agnès b. présente à partir du 13 septembre l’exposition They thought I were but aren’t anymore… qui dévoile les premières photographies et des œuvres moins connues de l’artiste comme ses collages ou ses dernières peintures.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE