Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Roland Garros : ouverture d’une enquête publique autour du projet d’extension aux serres d’Auteuil

Pascal Bernard 16 juin 2014

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Alors que le tournoi de tennis de Roland Garros vient de se terminer, le débat autour du projet d’extension du site vient d’être relancé avec l’ouverture le 10 juin dernier, par la mairie du XVIe arrondissement de Paris, d’une enquête publique préalable à «  la délivrance des permis de construire portant sur la modernisation du site de Roland Garros ».

L’une des serres d’Auteuil construites par Jean-Camille Formigé © Tangopaso/Wikimédia Commons

Situé à l’ouest de Paris, dans le bois de Boulogne, le jardin des serres d’Auteuil est l’un des quatre sites du Jardin botanique de la ville de Paris, avec le parc de Bagatelle, l’arboretum de l’École du Breuil, et le parc Floral de Paris. Voulu par Louis XV, le jardin a été entièrement réaménagé à la fin du XIXe siècle sous la direction de Jean-Camille Formigé, architecte en chef du service des promenades et plantations de la ville de Paris. Le jardin des serres d’Auteuil cohabite avec le complexe sportif de Roland Garros depuis 1927, année de construction du premier court (le site en compte aujourd’hui vingt).

En 2010, la Fédération Française de Tennis a fait part de son intention d’accroître encore la capacité d’accueil du complexe, afin de rivaliser avec les trois autres sites du Grand Chelem de tennis : l’Open d’Australie à Melbourne, Wimbledon à Londres et l’US Open à New York. La construction d’un nouveau stade d’une capacité de 4950 places, ainsi que la modernisation des infrastructures existantes ont été projetées. La FFT a décidé d’étendre le site vers l’est, sur le site même du jardin des serres d’Auteuil, plutôt que de s’installer en périphérie de Paris (les communes de Marne-la-Vallée ou Versailles avaient été évoquées). Voté en février 2011, le projet appuyé par la mairie de Paris implique notamment la destruction de serres chaudes, abritant des espèces botaniques rares, et de bâtiments techniques qui priverait le site de son équilibre architectural et végétal.

Initialement prévu pour 2014-2015, d’après le calendrier prévisionnel du projet, les débuts des travaux n’ont cessé d’être repoussés, des associations du patrimoine dénonçant une atteinte au patrimoine. Une bataille morale et juridique entre détracteurs et partisans du projet s’est engagée (relire à cette occasion les articles de La Tribune de l’Art). Les premiers dénoncent une infraction aux lois, le jardin des serres d’Auteuil étant protégé du fait de son inscription aux monuments historiques. Une polémique qui n’est pas sans rappeler celle de la Piscine Molitor.

L’enquête publique ouverte par la mairie du XVIe jusqu’au 18 juillet est destinée à recueillir avis et opinions sur le projet, et donne l’occasion de se mobiliser pour sauver les serres du jardin d’Auteuil menacées par le projet d’extension de Roland-Garros. Une pétition a déjà recueilli 56 000 signatures, et un contre-projet prévoyant l’extension du site sur une partie de la bretelle d’autoroute au nord a été proposé par plusieurs associations réunies sous le nom « Ensemble pour un autre Roland-Garros ».

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE