Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 BRASSAÏ

09/11/2016 > 30/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

La Tate Modern reçoit une donation exceptionnelle de Cy Twombly

Pascal Bernard 16 juin 2014

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Chez Sotheby’s Paris, l’une des ses toiles vient d’être adjugée à près de 2,7 millions d’euros, établissant un nouveau record en France pour l’artiste. A Londres, la Tate a annoncé jeudi 12 juin avoir reçu, selon ses dernières volontés, une donation exceptionnelle de Cy Twombly, disparu en 2011.

Vue de la salle consacrée à Cy Twombly à la Tate modern de Londres © Cy Twombly Foundation

Une salle entière de peintures et de sculptures : trois grandes toiles, rouge et jaune, exécutées par l’artiste à la fin de sa vie, de la série Untitled (Bacchus), ainsi que cinq sculptures en bronze réalisées entre 1979 et 1991 rejoignent les collections. Un don consenti par l’artiste, qui témoigne de son attachement au musée, en particulier aux peintures de Turner (auquel il avait été associé en 2012 à la Tate Liverpool) et à Nicolas Serota, qui avait co-organisé une rétrospective majeure de son œuvre en 2008.

Selon le directeur de la Tate Modern, cette donation offre « une place durable à Londres à l’œuvre de l’un des grands peintres du XXe siècle », et vient compléter un ensemble d’œuvres déjà riche. Le musée devient ainsi l’un des lieux phares où voir des œuvres de l’artiste américain, aux côtés de la Menil Collection de Houston, du musée Brandhorst de Munich, ou du MoMA de New York.Neuf de ses peintures sont actuellement présentées au Louvre dans le cadre de l’exposition sur le Louvre Abu-Dhabi.

Les œuvres avaient été déposées à la Tate suite à sa rétrospective, et sont visibles depuis 2010 dans l’une des salles du musée. Le testament de Cy Twombly officialise leur entrée dans les collections du musée londonien. « Il s’agit de l’un des cadeaux les plus généreux jamais offerts à la Tate », affirme Nicolas Serota, comparable à celui des toiles du Seagram Building par Mark Rothko en 1969. Le Guardian rapporte que la valeur de la donation est estimée à 37 millions d’euros, une somme que la Tate n’aurait jamais pu débourser pour se les offrir.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE