Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Haroon Mirza revisite la Villa Savoye les yeux fermés

Magali Lesauvage 20 mai 2014

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Le Lab’Bel et le Centre des Monuments nationaux invitent le Britannique Haroon Mirza, star montante de l’art contemporain, à occuper la célèbre Villa Savoye, chef-d’œuvre moderniste de Le Corbusier. Une proposition radicale et lumineuse.

La Villa Savoye à Poissy – Le Corbusier. Photo : Jean-Christophe Ballot © CMN, Paris/FLC-ADAGP.

Difficile d’exposer dans un lieu qui est lui-même une œuvre d’art, un monument de la modernité, un manifeste artistique tel que la Villa Savoye. Bâtie entre 1928 et 1931 sur les dessins de Charles-Edouard Jeanneret, dit Le Corbusier, cette demeure située sur la commune de Poissy, dans le cœur de verdure des Yvelines, fait partie des « villas blanches » conçues par l’architecte. D’une grande pureté de lignes, elle prend alors pour nom « Les Heures Claires », et abrite la famille Savoye de 1931 à 1940.

Le Corbusier la nomme quant à lui « machine à habiter » et en vante les qualités fonctionnelles, tout comme le dessin extérieur très simple : un parallélépipède de vingt mètres de côté posé sur des pilotis, animé de longs bandeaux de fenêtres horizontales. À l’intérieur, le « plan libre » théorisé par Le Corbusier est plus complexe : rampe, escalier en colimaçon, pièces relativement petites, et un grand solarium s’emboîtent au premier étage. Le tout posé comme un vaisseau spatial léger au beau milieu d’une clairière, dont on aperçoit, de l’intérieur du bâtiment, les frondaisons.

Aujourd’hui placée sous la responsabilité du Centre des Monuments nationaux, la villa a connu une histoire mouvementée : occupée pendant la Seconde Guerre mondiale par les Allemands puis les Alliés, qui les uns comme les autres l’ont endommagée, elle est ensuite récupérée par la municipalité de Poissy, et la famille Savoye est expropriée. Un lycée est construit sur une partie du terrain, tandis que le bâtiment accueille une MJC. En 1962, l’Etat le rachète à la ville, et dès l’année suivante une campagne de restauration est engagée. Après des décennies d’atermoiements, elle ouvre au public en 1997.

mirza

The Light Hours – Haroon Mirza / Villa Savoye, 2014. Photo : Martin Argyroglo © CMN/FLC-ADAGP.

Invité par le Lab’Bel (Laboratoire artistique du groupe Bel)  dans le cadre de The Light Hours, qui convie des artistes à dialoguer avec des bâtiments-phares du modernisme, à occuper la Villa Savoye, l’artiste britannique Haroon Mirza a pris le parti radical de l’immatériel en faisant le choix de ne pas voir l’architecture célèbre de Le Corbusier. Littéralement, il a conçu ce projet sans jeter un œil au bâtiment, le visitant les yeux bandés pour en sentir uniquement les vibrations et la qualité sonore – une attitude qui fit son petit effet le jour du vernissage.

Travaillant particulièrement sur des installations sonores in situ, Haroon Mirza, Lion d’Argent à la 54e Biennale de Venise en 2011, a été récemment salué en France pour son exposition Random Access Recall au Grand Café de Saint-Nazaire. À la Villa Savoye, l’artiste prend au mot l’intitulé The Light Hours et utilise le magnifique objet architectural de Le Corbusier comme caisse de résonance aux « heures lumineuses » : des panneaux solaires disposés à l’intérieur de l’architecture ouverte captent la lumière naturelle et la transforment en sons, dont le rythme varie en fonction des oscillations du jour. Un défi technologique et expérimental qui n’est pas sans impact physique cependant, les panneaux et baffles dressés comme des monolithes rappelant le minimalisme de l’architecture. Radical.

 

THE LIGHT HOURS – HAROON MIRZA

02/04/2014 > 29/06/2014

Villa Savoye

POISSY

The Light Hours constitue le deuxième volet d’un cycle d’expositions autour des œuvres phares de l'architecture moderniste dans lesque...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE