Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 GAUGUIN

11/10/2017 > 22/01/2018

Galeries nationales du Grand Palais

- PARIS

expo_cercle_3 PICASSO 1932

10/10/2017 > 11/02/2018

Musée Picasso - PARIS
expo_cercle_4 IRVING PENN

21/09/2017 > 29/01/2018

Galeries nationales du Grand Palais - PARIS
expo_cercle_5 RUBENS

04/10/2017 > 14/01/2018

Musée du Luxembourg - PARIS

LA NEWSLETTER

Disparition de Hans Ruedi Giger, le créateur d’Alien

Gwenael Ameline de Cadeville 14 mai 2014

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Lundi 12 mai, l’artiste suisse Hans Ruedi Giger est mort à l’âge de 74 ans. Ce plasticien et illustrateur avait dessiné, entre autres, les décors et les personnages fantastiques du film Alien : Le Huitième Passager de Ridley Scott, sorti en 1979.  

Hans Ruedi Giger photographié à Londres en juillet 2012 © Matthias Belz/Wikipedia.

Décédé à la suite d’une mauvaise chute, l’artiste Hans Ruedi Giger laisse derrière lui un univers peuplé de créatures irréelles et inquiétantes. Alien, ce monstre aux dents et aux griffes acérées, présent dans le premier opus de la saga, Alien : Le Huitième Passager, est la plus célèbre d’entre elles. Sa contribution pour ce film lui vaudra d’ailleurs, l’oscar des meilleurs effets spéciaux en 1980. En 2010, Ridley Scott fait de nouveau appel à lui pour son film Prometheus où l’on retrouve effectivement l’atmosphère très particulière propre à l’illustrateur.

S’inspirant des peintres Salvador Dalí et Hans Bellmer, de l’illustrateur Gustave Doré ou encore des récits d’épouvante de l’écrivain Howard Phillips Lovecraft, l’artiste suisse développa pendant toute sa carrière une certaine vision apocalyptique du monde. Dès son plus jeune âge, Hans Ruedi Giger s’est passionné pour la création fantastique et surréaliste. Après des études d’architecture, de design et un emploi de décorateur d’intérieur, il décide de se lancer dans le cinéma. Il réalise plusieurs courts métrages tout en continuant ses dessins d’étranges œuvres mutantes à la frontière entre l’organique et la mécanique créant ainsi une nouvelle forme artistique : la biomécanique. Une grande partie des décors de films, dessins et peintures de l’artiste sont réunis depuis 1998 dans un musée qui lui est dédié à Gruyères en Suisse.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE