Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_2 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_3 PICASSO – GIACOMETTI

04/10/2016 > 05/02/2017

Musée Picasso - PARIS

LA NEWSLETTER

Le « Musée passager », nouvelle initiative pour l’art contemporain

Gwenael Ameline de Cadeville 30 avril 2014

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Qui a dit que l’art contemporain devait être élitiste ? Le Musée passager, nouvelle initiative de la région Île-de-France, nous prouve le contraire. Cette structure itinérante s’installera successivement dans plusieurs villes de la banlieue parisienne pour promouvoir l’art contemporain de manière accessible.

Le Musée passager dessiné par Philippe Rizzoti.

Pendant quatre années, de 2014 à 2017, le Musée passager va parcourir 25 villes à travers la région parisienne, en stationnant une quinzaine de jours à chaque étape. Pour l’année 2014, Saint-Denis, Evry, Mantes-la-Jolie et Val d’Europe accueilleront ce musée particulier d’avril à juin. Avec ce projet, la région Île-de-France a voulu créé une manifestation culturelle fédératrice, gratuite et à large visibilité.

Véritable espace de vie et de création, cette manifestation associe cette année street art, hip hop, musique électronique et arts plastiques. Répartie entre la galerie de 150 m² et la terrasse du pavillon dessiné par Philippe Rizzoti, une vingtaine d’œuvres, réalisées par la jeune génération ou par des artistes de stature internationale comme Bill Viola, se répondent autour d’un thème commun : « Réfléchir sur le numérique dans la création artistique ».

Elias Crespin, Circuconcéntricos Rouge Orange Transparente, 2014, vue de l’exposition du Musée passager à Saint-Denis.

Si tous ont intégré l’importance du numérique et son rapide développement, les artistes ne l’appréhendent pas du tout de la même façon. La scénographie, lumineuse au début, plus sombre à la fin, met en exergue la vision positive de certains, ou négative des autres.

Ainsi l’artiste vénézuélien Elias Crespin a-t-il conçu des sculptures pilotées par un programme informatique qui évoluent continuellement. Associées aux nouvelles technologies, ses œuvres semblent réinventer la sculpture traditionnelle. À l’inverse, l’artiste peintre Youcef Korichi fait le constat des dégâts que peut causer l’avènement du numérique sur les hommes. Dans son œuvre, Sur le Carreau, l’image du corps d’un homme vraisemblablement démuni étendu dans un décor imaginaire et sombre représente la fragilité de l’être humain et à l’extrême violence de notre époque.

Qu’elles illustrent l’isolement, la violence ou au contraire l’enthousiasme engendrés par le numérique, ces œuvres utilisant réalité augmentée, vidéo, sculptures et techniques picturales sensibilisent les spectateurs aux préoccupations actuelles et surtout à une nouvelle forme d’art innovante.

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE