Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_3 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Les mousquetaires révélés au musée de l’Armée

Gwenael Ameline de Cadeville 15 avril 2014

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Chapeau à plumes, bottes, moustaches et bouc soignés… Pas de doute, les mousquetaires sont de retour à Paris. Le musée de l’Armée leur consacre, en effet, une exposition particulière qui navigue entre réalité historique et fiction, celle du célèbre roman d’Alexandre Dumas. Une occasion de renouveler son regard sur cette troupe d’élite au service du roi.

 Illustration du chapitre II de L’Epopée du costume militaire français de Henri Bouchot, par Job, Paris, 1898 © Paris – musée de l’Armée

Avec son roman Les Trois Mousquetaires, Alexandre Dumas a incontestablement contribué à populariser la troupe militaire des mousquetaires. Ces derniers sont, en effet, plus connus par le roman de l’écrivain français que par les souvenirs qu’ils ont laissés. Richelieu, d’Artagnan ou le Masque de Fer n’auraient assurément pas accédé au statut de mythes mondiaux sans l’œuvre du romancier. En se penchant sur l’histoire des mousquetaires et de leur temps, l’exposition du musée de l’Armée s’interroge ainsi sur les relations entre littérature et Histoire.

Alexandre Dumas s’est largement inspiré de la réalité pour son roman. Alors qu’il fait des recherches pour son ouvrage de vulgarisation historique, Louis XIV et son siècle, le romancier parcourt les Mémoires de Mr d’Artagnan de Gatien Courtilz de Sandras, qui lui fourniront les personnages de D’Artagnan et de ses trois compagnons mousquetaires ou la figure de Milady. Le romancier découvre également dans les chroniques du duc François de La Rochefoucauld ou Étienne-Charles de Loménie de Brienne l’épisode des ferrets de la reine, qui deviendra l’intrigue principale des Trois mousquetaires.

Cette intrigue de cour supposant une aventure entre la reine et le duc de Buckingham, que l’écrivain relate dans son roman, a réellement eu lieu, en témoignent les portraits d’Anne d’Autriche et du duc de Buckingham réalisés par le peintre Rubens. Dans la réalité, cette infidélité de la reine a surtout occulté une affaire un peu plus importante. En effet, diplomate à l’époque, le peintre Rubens était présent en France pour rencontrer le duc de Buckingham, en espérant nouer une alliance entre l’Angleterre et l’Espagne dans le dos de la France. Rythmée par des anecdotes véridiques comme celle-ci, l’exposition replace donc le récit des Trois Mousquetaires dans un contexte historique complexe.

Les vrais mousquetaires

À travers un ensemble d’œuvres, d’objets et de documents, le musée de l’Armée propose aux visiteurs de quitter peu à peu le roman de Dumas pour découvrir la vérité sur les personnalités, les mœurs de l’époque, les différents événements historiques tels que le siège de La Rochelle ou de Maastricht et bien sûr, sur la fameuse troupe des mousquetaires. Cette dernière, constituée par Louis XIII en 1622 alors en guerre contre les protestants, est une sorte de troupe d’assaut avant l’heure.

Portrait photographique d’Alexandre Dumas, par Nadar © Paris, BnF.

Ces soldats ont une particularité : ils se déplacent à cheval mais se battent à pied, leurs mousquets étant impossibles à manier à cheval. Un praxinoscope, réalisé à partir d’images d’un manuel de l’époque, montre aux visiteurs la manipulation complexe de cette arme.

Nommés directement par le roi et exclusivement issus de la noblesse, les mousquetaires sont un corps militaire prestigieux. Tellement prestigieux qu’ils vont même influencer la mode masculine de l’époque. Des gravures de mode reprennent les codes vestimentaires des mousquetaires : pourpoints cintrés, capes, épée, tandis qu’une partie de l’exposition est dédiée à l’histoire du vrai D’Artagnan, commandant des mousquetaires du roi. Au cours de la visite, sont dévoilés plusieurs documents – livres, gravures, tableaux – retraçant fidèlement la vie et le caractère de ce célèbre gascon. Humain, fidèle, courageux et aimé des puissants, D’Artagnan a servi avec zèle. Quel personnage aurait alors pu faire meilleur héros pour le fameux roman d’Alexandre Dumas ?

MOUSQUETAIRES !

02/04/2014 > 14/07/2014

Musée de l’Armée

PARIS

Destinée à tous les publics, cette exposition tente de renouveler notre regard sur ces héros qui ont tant inspiré Dumas et bien des œuv...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE