Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 VIVRE !

18/10/2016 > 08/01/2017

Musée de l'histoire de l'immigration - PARIS

LA NEWSLETTER

Deux tableaux de Gauguin et de Bonnard retrouvés en Italie 44 ans après leur vol

Gwenael Ameline de Cadeville 4 avril 2014

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Coup de maître pour les gendarmes italiens qui ont retrouvé, après une enquête rocambolesque, deux peintures dérobées en 1970 à une riche famille londonienne. Ces deux toiles, signées Paul Gauguin et Pierre Bonnard, ornaient depuis plus de quarante les murs de la cuisine d’un ouvrier italien.

Le tableau de Paul Gauguin, Fruits sur une table ou Nature morte au petit chien, 1869, présenté par un gendarme italien © Ministero dei beni e delle attività culturali e del turismo.

Dérobées en 1970 à un couple de riches collectionneurs londoniens, les toiles Fruits sur une table, ou Nature morte au petit chien (1889) de Gauguin et La Femme aux deux fauteuils (non datée) de Bonnard ont été retrouvées par les gendarmes italiens. Elles ont été dévoilées mercredi 2 avril lors d’une conférence de presse du ministre de la Culture italien, Dario Franceschini. Ces œuvres, que l’on estime chacune entre 15 et 30 millions d’euros, ornaient depuis quarante ans la cuisine d’un ouvrier italien du constructeur automobile Fiat.

Avant d’être retrouvés, les deux chefs-d’œuvre ont vécu une aventure assez incroyable. Exposées dans la demeure du couple Marks-Kennedy, une riche famille londonienne, les deux toiles avaient été dérobées en 1970 par trois hommes ayant prétendu venir poser des alarmes antivol. Profitant que la gouvernante leur préparait du thé, les trois voleurs ont alors subtilisé les toiles.

Peu de temps après le vol, les deux toiles sont retrouvées dans un train Paris-Turin. Ceux qui les interceptent ne font pas le lien avec le vol de Londres et personne ne les réclame. Consignés un certain temps aux objets trouvés, les deux tableaux sont mis aux enchères à Turin en 1975 et achetés pour la modique somme de 45 000 lires, ce qui équivaut à environ 23 euros aujourd’hui.

Pendant près de 40 ans, ces peintures sont restées accrochées dans la maison de cet homme avant que son fils, étudiant en architecture, ne cherche à faire les expertiser. Il transmet alors plusieurs photos à des professionnels, qui tombent dans les mains de la police italienne. Celle-ci, qui a sous la main 5,7 millions de données d’œuvres volées, va finalement faire le lien avec le fameux vol de 1970. Malgré cette découverte, l’enquête n’est pas terminée pour les gendarmes italiens, qui doivent encore retracer le parcours des deux tableaux entre leur vol à Londres et leur découverte dans le train Paris-Turin.

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE