Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Centenaire de la Grande Guerre : sélection d’expos

Gwenael Ameline de Cadeville 4 avril 2014

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

À l’occasion du centenaire de la guerre de 14-18, de nombreuses manifestations sont organisées en France et en Europe. Parmi les événements programmés, voici une sélection d’expositions dans lesquelles l’art, la littérature et les souvenirs individuels se mêlent au récit historique de cette guerre totale.  

Mathurin Méheut, Le zeppelin de Revigny, musée Mathurin Méheut. © ADAGP, Paris, 2014.

 Jaurès — Archives Nationales, Paris, du 5 mars au 2 juin 2014

Sentant qu’un conflit mondial allait éclater, Jean Jaurès a toujours prôné la paix, jusqu’à son assassinat à la veille de la Première Guerre mondiale. Les Archives nationales et la Fondation Jean-Jaurès rendent hommage à cet homme engagé à travers une exposition qui retrace le parcours de ce normalien brillant, père du socialisme, justicier et pacifiste.

Entendre la guerre : sons, musiques et silence en 14-18  Historial de la Grande Guerre de Péronne, du 27 mars au 16 novembre 2014

L’Historial de la Grande Guerre consacre une exposition aux bruits de la Première Guerre mondiale, un regard historique sur le son de la guerre mais aussi sur la guerre dans la musique. Au cours de la visite, le public peut entendre les marches militaires, les hymnes à la Nation et à la victoire, les marches funèbres ou encore les chansons populaires qui rythmaient la vie quotidienne.

Été 14 — Bibliothèque nationale de France, Paris, du 25 mars au 3 août 2014

La BnF, associée au ministère de la Défense, livre une exposition inédite sur les origines de la Grande Guerre, des quelques mois qui la précèdent jusqu’au déclenchement, le 4 août 1914, d’un conflit international que personne n’attendait.

14-18, Méheut au front  Musée Mathurin-Méheut, Lamballe, du 1er avril au 31 décembre 2014

Le musée Mathurin-Méheut propose une exposition mettant en lumière le témoignage à la fois écrit et dessiné de l’artiste. Ses nombreux croquis pris sur le vif et les lettres qu’il envoie à sa femme relatent la vie quotidienne dans les tranchées, mais aussi la dure réalité du conflit.

Photo prise entre 1914 et 1917 © Coll. privée/Musée des Lettres et Manuscrits, Paris.

Entre les lignes et les tranchées  Musée des Lettres et Manuscrits, Paris, du 9 avril 2014 au 31 août 2014

Rassemblant plus de cent documents, dont certains inédits comme les rapports de tranchée du jeune capitaine De Gaulle, l’exposition du Musée des Lettres et Manuscrits permet de se souvenir de cette guerre destructrice à travers différents témoignages bouleversants.

Cathédrales 1789-1914, un mythe moderne — Musée des Beaux-Arts de Rouen, du 12 avril au 31 août 2014

Avec son exposition, le musée des Beaux-Art de Rouen offre aux visiteurs l’occasion d’explorer un thème inédit : la place de la cathédrale dans l’imaginaire artistique et le débat national. S’intéressant aux représentations des cathédrales dans les œuvres de Goethe, Victor Hugo, Sisley, Chagall et bien d’autres, cette exposition évoque également la Première Guerre mondiale et le triste bombardement de Reims.

De boue et de larmes… 14-18 dans les yeux d’un poilu  avril à novembre 2014 dans plusieurs villes de France

L’exposition itinérante De boue et de larmes… 14-18 dans les yeux d’un poilu a été imaginée par Instant 3D, une société réunissant trois professionnels passionnés de stéréoscopie, et spécialement créée pour commémorer le centenaire de la Grande Guerre. Les visiteurs, parcourant cette exposition, peuvent voir la guerre en relief, grâce à différents systèmes (stéréoscopie, film en 3D). Empruntant un tapis rouge qui serpente entre des barbelés factices, le public est ensuite plongé dans l’étroitesse d’une tranchée. Plus qu’une exposition, cette initiative est une véritable expérience visuelle et sensorielle inédite.

Vu du front, représenter la grande guerre  Musée de l’Armée, Paris, du 15 octobre 2014 au 25 janvier 2015

Vu du front, représenter la Grande Guerre s’intéressera à la manière dont les contemporains de 1914, artistes, militaires ou civils, ont perçu et représenté le front. L’exposition met en avant cette grande diversité de représentation de la guerre à travers des peintures, dessins, affiches, photographies et cartes mais aussi des armes, des uniformes, des débris et matériaux de guerre.

Ah que la guerre est cubiste !   musée national Fernand Léger, Biot, du 25 octobre 2014 au 2 février 2015

L’exposition Ah que la guerre est cubiste ! s’intéresse à la façon dont l’artiste Fernand Léger a vécu cette guerre et l’influence qu’elle a eu sur son style. Comme beaucoup d’artistes, il a lui aussi été mobilisé. Sapeur dans les troupes du génie puis brancardier, Léger n’a pas participé aux combats. Cependant, il a vu les destructions humaines et matérielles et les a reproduites dans ses dessins qui sont aujourd’hui des témoignages directs de l’atrocité de la guerre.

La Grande Nef © Musée de la Grande Guerre-Pays de Meaux/D. Pazery.

Musée de la Grande Guerre de Meaux

Outre ces événements temporaires, il faut absolument visiter le musée de la Grande Guerre de Meaux et ses collections permanentes. Le parcours est rythmé par des projections, des bornes interactives, la reconstitution d’un champ de bataille, des avions et des chars grandeur nature. Avec sa scénographie attractive et innovante, ce musée permet aux visiteurs de tous âges de comprendre la Grande Guerre.

Retrouvez toutes les manifestations sur le site officiel du Centenaire.

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE