Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Entre mythe et réalisme, les super-héros racontés par leurs créateurs

Gwenael Ameline de Cadeville 1 avril 2014

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Après avoir longtemps occupé les pages des comics et les écrans de cinéma, les super-héros s’installent maintenant dans les musées. À Paris, deux expos — L’Art des Super-Héros Marvel au Musée Art Ludique et Super-Héros : l’Art d’Alex Ross au Mona Bismarck American Center – leurs rendent  hommage. Visite guidée.

Ryan Meinerding, « concept art » pour Captain America, le soldat de l’hiver © 2014, Marvel.

Véritables icônes de la pop culture, les super-héros créés par les éditions de comics Marvel (Spider-Man, Hulk, X-Men, Captain America, Iron Man…) sont mis à l’honneur dans une grande exposition au Musée Art Ludique, qui rassemble pour l’occasion près de 300 planches issues des premiers comics d’illustrateurs américains tels John Romita, Don Heck, Tim Sale, Alex Ross, et d’artistes français comme Aleksi Briclot ou Olivier Coipel. Leurs œuvres font écho à quelques 200 concept art, ces dessins préparatoires pour films d’animation, jeux vidéos ou bandes dessinées.

Comme en témoigne le documentaire Derrière le masque des Super-Héros, les mythologies antiques ou médiévales ont beaucoup inspiré les artistes qui ont créé les super-héros. « Je pense que les grands mythes ont eu une influence sur ce que j’ai écrit, raconte notamment Stan Lee. Quand j’étais jeune, j’aimais lire des histoires de chevaliers, et quand j’ai commencé à écrire des comics, mes super-héros ressemblaient aux chevaliers d’autrefois, qui s’efforçaient d’aider les gens et de faire le bien ». On retrouve cette inspiration médiévale dans les attributs des personnages, comme par exemple l’armure du Docteur Fatalis ou  le casque de Magneto, tandis que leurs corps musclés et sculptés rappellent ceux des dieux de l’antiquité gréco-romaine.

Alex Ross, Batman : Knight over Gotham, 1999, collection Alex Ross™ © DC Comics.
Bien que les super-héros appartiennent à un monde imaginaire, les comics racontent les peurs de leur époque. « Ce n’est pas un hasard, explique l’historien Franck Ferrand, si les super-héros sont nés dans les années 1930, ces années extrêmement difficiles et troubles qui ont précédé la Seconde Guerre mondiale ». Il sont alors considérés comme des bienfaiteurs, capables de protéger contre le mal né dans les sociétés d’avant-guerre. De même, les années 1960 sont une période d’inquiétude, notamment face à la bombe nucléaire, et les super-héros, qui sont d’ailleurs parfois radioactifs, sont les seuls à pouvoir protéger contre le grand risque de destruction mondiale.
Tandis que l’exposition Marvel s’attache à démontrer qu’il existe une véritable mythologie des super-héros, l’exposition consacrée à Alex Ross au Mona Bismarck Center met en avant une vision très réaliste de ces figures légendaires. Fils de Lynette Ross, célèbre illustratrice des années 1940-1950, Alex Ross a été dès son enfance plongé dans le dessin. À partir de l’âge de trois ans, il gribouille ses héros préférés, puis pendant ses études d’art à Chicago, s’intéresse aux peintures hyperréalistes de Salvador Dalí ainsi qu’aux œuvres des illustrateurs classiques américains tels que Norman Rockwell, Andrew Loomis ou encore J.C. Leyendecker. Diverses sources d’inspiration qui lui permettent d’affiner son style photo-réaliste, et de donner vie aux super-héros classiques.

L’ART DES SUPER-HÉROS MARVEL

22/03/2014 > 07/09/2014

Musée Art Ludique

PARIS

Les Avengers, Iron Man, Captain America, Thor, Hulk, Les X-Men, Les 4 Fantastiques, Spider-Man, Le Surfer d’Argent… leurs noms résonnen...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE