Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_2 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 PICASSO – GIACOMETTI

04/10/2016 > 05/02/2017

Musée Picasso - PARIS

LA NEWSLETTER

Le Wu-Tang Clan sort un album-objet d’art édité à un seul exemplaire

Gwenael Ameline de Cadeville 28 mars 2014

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Pour fêter ses vingt ans de carrière, le Wu-Tang Clan, célèbre groupe de rap des années 1990, a décidé de sortir un double album très spécial, enregistré secrètement pendant six ans. Produit et vendu en un seul exemplaire, ce disque a été conçu comme une véritable œuvre d’art. Une initiative originale qui va probablement donner un peu d’air frais dans une industrie du disque asphyxiée.

Le coffret qui contiendra le double album Once Upon a Time in Shaolin.

Alors que leur sixième album A Better Tomorrow sortira en juillet, le Wu-Tang Clan a voulu marquer les esprits en sortant également Once Upon A Time In Shaolin, un double album produit et édité à un seul exemplaire. Plus qu’un simple collector, le groupe souhaitait donc créer une authentique œuvre d’art. C’est pourquoi il a fait appel à l’artiste anglo-marocain Yahya pour réaliser le coffret qui renferme le disque. En argent et nickel, ce luxueux écrin a été entièrement gravé à la main pendant trois mois. Son prix est encore inconnu mais le magazine américain Forbes l’estime déjà à plusieurs millions de dollars.

Avant qu’il ne soit acquis par un (riche) collectionneur ou une institution, l’album fera une sorte de tournée artistique dans les musées, galeries ou festivals du monde entier. Les fans qui désirent l’écouter devront débourser entre 30 et 50 dollars. Une sécurité stricte sera, bien entendu, mise en place pour éviter toute fuite. L’album est constitué de 31 morceaux, avec  des collaborations de Bonnie JO Mason, Redman ou, plus étonnant, des joueurs du FC Barcelone.

Ce concept original est avant tout une manière pour le groupe de redonner un vrai statut d’œuvre d’art à la musique. RZA, un des membres du Wu-Tang Clan, dont les propos sont recueillis par Forbes, explique : « L’idée que la musique est un art est une chose que nous défendons depuis des années. Et pourtant elle ne reçoit pas le même traitement que l’art d’un point de vue financier, particulièrement à notre époque, où la musique a été dévaluée au point même qu’on la diffuse gratuitement ».

À noter que cette initiative n’est pas tout à fait nouvelle puisque le musicien français Sylvain Chauveau, via son label Onement, produit depuis plusieurs années des vinyles édités à un seul exemplaire, dans un packaging unique réalisé par le designer Nicolas Couturier, dans l’idée d’un « tableau, qui lui-même ne peut être dupliqué ».

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE