Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Nouveaux effondrements à Pompéi

Gwenael Ameline de Cadeville 4 mars 2014

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Des pluies violentes ont provoqué plusieurs effondrements au cœur de la cité antique de Pompéi. Des pans de murs du Temple de Vénus, de la nécropole ainsi que ceux, fraîchement restaurés, d’une ancienne boutique se sont écroulés, rapportait  la direction du site, lundi 3 mars.

Vue des ruines de Pompéi et du Vésuve © High Contrast/Wikipedia.

Dimanche 2 mars, l’arche du Temple de Vénus et un mur d’enceinte de la plus grande nécropole de la cité antique se sont écroulés en raison des fortes pluies qui touchent actuellement la région. Quelques jours auparavant, des employés du site avaient également constaté la chute de deux pans de murs, fraîchement restaurés, d’une ancienne boutique. L’un des deux murs long de deux mètres s’était effondré sous le poids de l’autre.

Ces dégâts ne sont malheureusement pas des cas isolés. Depuis plus de trois ans, des incidents similaires se sont produits dans l’enceinte du lieu. Au cours de l’année 2011, un pilier d’une pergola extérieure de la maison de Loreius Tiburtinus, des pans de murs de la Maison des Gladiateurs ou encore de celle du Moraliste sont tombés, créant de multiples dommages. En 2012, une poutre de soutien du toit en tuiles de la Villa des Mystères a également cédé. Rappelons que de nombreuses affaires de corruption, avec pour principale protagoniste la camora napolitaine, jouent un rôle majeur dans le lent délabrement des lieux.

Afin d’évaluer au mieux l’étendue des dégradations, le nouveau ministre italien de la culture, Dario Franceschini, a programmé cette semaine une réunion. Cette dernière sera aussi l’occasion d’étudier l’avancement du projet « Grand Pompéi », financé en partie par l’Union européenne à hauteur de 105 millions d’euros, visant à restaurer le site. L’enjeu est important puisque Pompéi, ensevelie sous les cendres lors de l’éruption du Vésuve en 79 après J.C., constitue la cité de la Rome antique la mieux conservée à ce jour.

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE