Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

L’impressionnisme, une aventure privée

Gwenael Ameline de Cadeville 14 février 2014

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

À l’occasion de son 80e anniversaire, le musée Marmottan Monet a réuni cent chefs-d’œuvre des plus grands peintres de l’impressionnisme dans une exposition exceptionnelle. De Corot à Monet en passant par Degas ou Sisley, Les Impressionnistes en privé offre un panorama de ce mouvement à travers des peintures et sculptures inédites issues de collections particulières.

Claude Monet, Antibes, 1888, Collection Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera.

L’exposition s’ouvre de manière éclatante sur des toiles des précurseurs : Jongkind, Boudin, Corot. Leur traitement de la lumière, leur manière de peindre le paysage sur le vif et sans dessin préliminaire préfigure la méthode de travail des futurs impressionnistes. Les prémisses de cette technique sont visibles, par exemple, dans Voilier dans le port de Honfleur de Jongkind (1863), une huile sur toile lumineuse où ciel et mer se confondent, ainsi que dans La Terrasse de Méric (1867) de Bazille, sur laquelle on constate un savant jeu d’ombre et de lumière.

La place est ensuite laissée aux grands maîtres de l’impressionnisme. Monet, bien sûr, avec ses tableaux aux couleurs pastel comme Antibes (1888) ou aux tons plus flamboyants tel que Les Peupliers, automne (1891). On découvre aussi le Val d’Oise de Pissarro avec ses Chaumières à Anvers-sur-Oise (1873), les paysages neigeux de Sisley, les bords de Seine de Renoir dans Bougival (1888) où les arbres semblent dissimuler un petit coin de paradis. Et on admire avec plaisir les œuvres intimistes de Gustave Caillebotte, Rue Halévy, vue du 6e étage (1878) et Intérieur, femme à la fenêtre (1880).

Edgar Degas, Petite danseuse de quatorze ans, 1879-1881, collection particulière © Studio Guespin.

L’exposition met également à l’honneur Degas qui par ses thèmes (peinture d’Histoire, danse, femmes et leur toilette) se démarque du groupe des impressionnistes. Pourtant dès 1874, il est l’un des plus fervents défenseurs du mouvement. Une version encore en mains privées de sa sculpture la plus célèbre, La petite danseuse de quatorze ans (1879-1881), est installée dans les couloirs de l’exposition, grâcieuse et élégante, aux côtés de quelques portraits peints par l’artiste comme Pagans et le père de Degas (vers 1895) .

Retraçant l’évolution du mouvement impressionniste, l’exposition rappelle aux visiteurs les débuts difficiles de ces artistes. En 1874, rejetés par les instances officielles, ils organisent eux-mêmes l’exposition de leurs œuvres dans un appartement parisien prêté par le photographe Nadar. Malgré leur courage, l’exposition fut un désastre et la critique sévère. Pourtant, ils furent soutenus par quelques amateurs et marchands au regard visionnaire. C’est en partie grâce à l’audace de ces particuliers que les artistes ont pu poursuivre avec ardeur la plus grande révolution esthétique de leur époque. Alors que de nombreuses œuvres sont désormais conservées dans les musées du monde entier, l’impressionnisme semble être, depuis toujours, une aventure en grande partie privée.

LES IMPRESSIONNISTES EN PRIVÉ

13/02/2014 > 06/07/2014

Musée Marmottan Monet

PARIS

Le Musée Marmottan Monet présente une exposition réunissant exclusivement des œuvres en provenance de collections particulières.
...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE