Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_3 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

L’Hôtel de la Marine confié au Centre des monuments nationaux

Gwenael Ameline de Cadeville 13 janvier 2014

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Après cinq années de polémiques, la gestion de l’Hôtel de la Marine est enfin décidée. D’ici à 2015, le monument sera confié au Centre des monuments nationaux (CMN) qui s’occupe déjà de 96 monuments dont l’Arc de Triomphe, le Panthéon ou encore l’abbaye du Mont Saint-Michel. Le gouvernement devrait annoncer officiellement cette décision dans les prochains jours.

L’Hôtel de la Marine, dessiné par Ange-Jacques Gabriel (1757) © Moonik/Wikipédia.

Suite au désistement du Louvre qui avait été initialement chargé du dossier par l’ancien président Nicolas Sarkozy, le ministère de la culture a demandé à Philippe Bélaval, président du CMN, de faire des propositions pour l’exploitation du bâtiment. L’institution a alors annoncé vouloir mettre en valeur les salles patrimoniales de l’ancien Garde-Meuble de Louis XV, ainsi que la location des nombreux autres espaces disponibles.

Les salons du premier étage, les galeries donnant sur la place de la Concorde ainsi que l’appartement de Thierry de Ville d’Avray (intendant au Garde-Meuble de la Couronne entre 1784 à 1792) et le boudoir de Marie-Antoinette seront ouverts au public dès le départ du haut gouvernement de la Marine nationale. Les autres salles destinées à la location deviendront probablement des bureaux. La Cour des comptes devrait occuper une partie de cet espace, mais le reste de la surface de l’édifice n’est pour l’instant pas encore attribué.

Retour sur une décision difficile

Lorsque l’État-Major de la Marine a annoncé son départ pour ses nouveaux locaux situés porte de Sèvres dans le 15e arrondissement de Paris, le gouvernement a lancé un appel d’offres, le 24 novembre 2010, pour la reprise de ce bâtiment illustre. Parmi les projets proposés, on trouvait une cité de la gastronomie défendue par Jean-Robert Pitte, l’ancien président de la Sorbonne, un projet de palace porté par un groupe hôtelier de Hong Kong, un projet de bureaux de prestige ou encore un centre commercial.

Hôtel de la Marine, le salon d’honneur © Croquant/Wikipedia.

Mais la proposition ayant provoqué les plus grands désaccords était celle d’Alexandre Allard, l’homme d’affaire qui avait racheté le Royal Monceau. Faisant appel au très célèbre architecte Jean Nouvel, son idée était de convertir l’actuel Hôtel de la Marine en un lieu ouvert aux Parisiens et au marché de l’art que l’architecte qualifiait de « mixité d’usage ». Le projet proposait des chambres haut de gamme, des hébergements d’artistes, des commerces, un restaurant et même une piscine intérieure. Inquiets face à ces projets, les historiens et intellectuels ont immédiatement mis en place une pétition et ont lancé un « appel au président de la République à ne pas brader un lieu chargé d’histoire ». L’ancien président Nicolas Sarkozy avait finalement décidé en 2011 que ce monument resterait dans le giron de l’État.

Dessiné par Ange-Jacques Gabriel au XVIIIe siècle pour abriter le garde-meuble de Louis XV, l’hôtel pouvait à l’époque se visiter. Ce bijou de l’architecture parisienne retrouverait ainsi sa fonction d’origine, pour notre plus grande joie.

Mise à jour le 9 juillet 2014 : Le Centre des Monuments Nationaux, chargé de gérer le prestigieux hôtel de la Marine, a annoncé que le bâtiment devrait ouvrir au public au premier trimestre 2017. L’Armée, qui l’occupe, devra le quitter au plus tard le 1er janvier 2016 pour rejoindre le nouveau ministère de la Défense, actuellement en construction à Balard. « Il faut prévoir une année de travaux », a indiqué Philippe Bélaval, président du CMN.

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE