Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

L’église de Montegiordano ira-t-elle à New York ?

Stéphanie Broisat 3 décembre 2013

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Le projet de l’artiste italien Francesco Vezzoli, qui consiste à démonter pièce par pièce une église désacralisée de l’extrême sud de l’Italie, est en mauvaise posture depuis que les locaux refusent son extradition à New York, où elle doit être réassemblée.

L’église Madonna del Carmine située à Montegiordano, en Calabre, avant son démantèlement © DR.

L’artiste italien Francesco Vezzoli a du souci à se faire pour son projet. Alors qu’il a démonté pièce par pièce une église située dans le sud de l’Italie, dans le but de la reconstruire dans la cour du célèbre centre d’art contemporain PS1, extension du MoMA de New York, Vezzoli a suscité la colère des autorités locales chargées du patrimoine, mais aussi celle des villageois.

La petite église de Montegiordano datant de la fin du XIXe siècle a été soigneusement empaquetée, morceau par morceau, afin d’être transportée vers les États-Unis. Ce déménagement s’inscrit dans son projet baptisé Trinité, et qui porte sur l’art, la religion et le glamour. Pour cet événement, Francesco Vezzoli collabore avec le musée new-yorkais mais aussi avec le MOCA de Los Angeles et le Maxxi à Rome. Dans la capitale italienne, une galerie de stuc et de velours rouge a déjà été construite tandis qu’à Los Angeles, un cinéma de province des années 1950 doit voir le jour. Quant à l’église, il est question de la transférer à Long Island dans un premier temps.

L’affaire a bien évidemment suscité colère et effarement du côté des autorités italiennes et des locaux de ce petit village de 2000 habitants. Selon le Corriere della Sera, la surintendance des biens culturels de Cosenza, la région concernée, a bloqué l’opération alors que la quasi-totalité de l’église démontée se trouve désormais dans un hangar du port de Gioia Tauro, attendant d’être transféré sur le territoire américain.

L’artiste, qui a acheté l’Église sur internet, a tenu à se défendre auprès du quotidien, expliquant qu’il possède « tous les permis en règles, alors que les travaux sont en cours depuis six mois ». Klaus Biesenbach, le directeur de PS1, espère quant à lui que le travail de Vezzoli sera visible dans son institution en 2014.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE