Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Record de vente : un triptyque de Bacon adjugé 142 millions de dollars

Stéphanie Broisat 13 novembre 2013

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Mardi 12 novembre, le triptyque des Trois études de Lucian Freud, de Francis Bacon a été acquise par la galerie Acquavella de New York, chez Christie’s. Son prix : 142 millions de dollars, un record qui fait de cette œuvre la plus chère jamais vendue aux enchères.

Francis Bacon, Les Trois études de Lucian Freud, 1969 © courtesy Christie’s, New York.

Un record : celui de la vente d’un triptyque de Francis Bacon, datant de 1969 et adjugé mardi soir pour la coquette somme de 142 millions de dollars (environ 105 millions d’euros), chez Christie’s, à New York. L’œuvre était estimée à 85 millions de dollars mais il n’a fallut que six minutes pour atteindre ce chiffrage historique.

Jamais mis sur le marché auparavant, ces trois panneaux (d’environ deux mètres par un mètre cinquante chacun) ont été séparés pendant quinze ans, avant d’être réunis. L’œuvre représente le peintre Lucian Freud, ami de Francis Bacon, assis sur une chaise et de côté. Il faut dire que le duo mythique Bacon-Freud a toujours fasciné les amateurs. Grands amis (voire amants selon certains) durant les années 1950, leur relation prend un tour conflictuel au début des années 1980, sans que l’on sache vraiment pourquoi.

Devant un tel événement (il n’existe qu’un autre triptyque de ce même genre représentant Lucien Freud, selon Christie’s), il était pourtant difficile de prévoir un engouement aussi important. La maison de ventes a pourtant tenu à préciser que la galerie Acquavella n’a en fait servi que d’intermédiaire dans cette transaction, passant sous silence le nom d’un possible acheteur privé.

Par ailleurs, la vente de cette soirée, qui portait sur 69 œuvres d’art post-1945, a connu elle aussi un record, en totalisant 691 millions de dollars (531 millions d’euros), commission comprise. Un signe très clair de l’excellente forme de ce secteur du marché de l’art, et plus particulièrement de l’art contemporain, en grande partie grâce à la vague de nouvelles fortunes provenant de Chine, de Russie et du Moyen-Orient.

Le dernier record en date était détenu par la maison concurrente Sotheby’s et datait de mai 2012,  pour une version du Cri d’Edvard Munch, vendu près de 120 millions de dollars (environ 90 millions d’euros). Quant à Francis Bacon, sa dernière œuvre aussi bien vendue, son grand Triptyque de 1976, fut cédée en 2008 contre environ 87 millions de dollars (64 millions d’euros).

Autre record de taille à noter, celui du Balloon Dog (Orange) de Jeff Koons, qui est parti pour la somme de 58,4 millions de dollars, devenant ainsi l’œuvre d’art la plus chère pour un artiste vivant.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE