Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_2 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 PICASSO – GIACOMETTI

04/10/2016 > 05/02/2017

Musée Picasso - PARIS

LA NEWSLETTER

Art For Freedom, le projet d’art « engagé » de Madonna

Stéphanie Broisat 4 novembre 2013

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

On sait Madonna depuis longtemps acoquinée avec le milieu de l’art. Avec la collaboration du magazine canadien Vice, la chanteuse américaine a lancé un projet artistique répondant au titre d’Art For Freedom afin de promouvoir une création dite « engagée ». Le nom d’un premier lauréat a d’ores et déjà été prononcé.

Madonna dans la vidéo Secretprojectrevolution, filmé par Steven Klein.

Alors que les intrusions de la musique pop dans le monde de l’art semblent être le nouveau mot d’ordre des chanteurs actuels (pensons à Lady Gaga, qui s’est illustrée cet été comme fan absolue de Marina Abramovic), Madonna semble avoir pris le même chemin.

Pourtant, on oublie les accointances de longue date de Madonna avec l’art. Dès le début des années 1980, elle a ainsi côtoyé le milieu de l’avant-garde new-yorkaise, principalement en raison de son idylle avec l’artiste Jean-Michel Basquiat tandis qu’elle s’illustrait régulièrement dans des bars underground de la ville.

Teasé pendant de longs mois, le projet Art For Freedom est donc le dernier bébé de la Ciccone. Le principe : une communauté d’artistes de divers horizons, invités à exprimer la notion de liberté à travers l’art. Des vidéos, des poèmes, de la musique, des photos sont postés sans limite, offrant une tribune dont le but est d’attirer l’attention des élites en place. Madonna dédie cette action à « tous ceux qui ont été persécutés, le sont encore, le seront probablement ».

Annoncé par le lancement du court-métrage Secretprojectrevolution, réalisé par Steven Klein, célèbre photographe américain et collaborateur de longue date de la chanteuse, ce clip de 17 minutes, en noir et blanc, fait se succéder à l’écran des scènes d’une intense violence, au service de propos assez simplistes, malgré des citations de grands auteurs littéraire et une place importante faite à la danse contemporaine. Un souci constant de la mise en scène qui flirte souvent, chez Madonna, avec les  frontières de l’art, comme dans son clip surréaliste Bedtime Story.

Ce grand raout récompense chaque mois pendant un an un artiste, qui aura la tâche de choisir  une association à laquelle Madonna offrira la somme de 10 000 dollars.

Le premier gagnant répond au nom de Lesmack Meza Parente. Ce Mexicain a produit une vidéo, El Gran Dictador, utilisant un procédé de « mashup ». Les discours émouvants de Charlie Chaplin extraits du film Le Dictateur (1940) sont mêlés à des images contemporaines. Parente n’a pas encore annoncé à quelle association il avait choisi de donner les 10 000 dollars.

Madonna a intégré depuis peu à son projet de plateforme numérique le site de partage Tumblr, service de micro-blogging qui abrite quantités de photographies et de projets artistiques, qu’ils soient professionnels ou amateurs. Les propositions sont désormais transférées sur ce réseau social. Le prochain gagnant sera annoncé en décembre.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE