Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Un nouveau tableau de Léonard de Vinci peut-être découvert en Suisse

Stéphanie Broisat 7 octobre 2013

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Une toile du maître Léonard de Vinci aurait peut-être été découverte dans le coffre fort d’une banque suisse, selon l’hebdomadaire italien Sette. Une œuvre qui laisse les spécialistes perplexes.

Léonard de Vinci, Portrait d’Isabelle d’Este, transposition du dessin préparatoire, Paris, Musée du Louvre.

Resté enfermé en Suisse, dans le coffre-fort d’une riche famille du nord de l’Italie, un portrait d’Isabelle d’Este vient d’être découvert. Considéré comme perdue pour certains, jamais exécutée pour d’autres, cette toile patientait sagement dans la collection de ses riches propriétaires parmi près de 400 œuvres acquises à travers les siècles par leurs ancêtres. Elle concentre pourtant aujourd’hui toutes les attentions, puisqu’elle pourrait être l’œuvre de Léonard de Vinci, peinte il y a près de 500 ans.

Représentant la marquise de Mantoue de profil, le portrait se rapproche du dessin préparatoire exposé au Louvre, témoignant d’une possible genèse du tableau. De plus, la datation au carbone 14 indiquerait que la toile aurait été peinte entre 1460 et 1650. Ainsi, la toile aurait été identifiée par Carlo Pedretti, expert de Léonard de Vinci comme un original, reconnaissant là « le style exceptionnel » du peintre. Reste à déterminer quelles parties du tableau auraient pu être travaillées par les élèves du maître.

Vue de l’œuvre découverte dans un coffre-fort en Suisse, peut-être de la main de Léonard de Vinci.

Même si certains historiens de l’art considèrent que ce portrait, commandé directement au peintre par Isabelle d’Este, n’a jamais vu le jour, ou du moins n’est resté qu’à l’état de croquis, il intrigue. À commencer par l’expert Martin Kemp, de l’Université d’Oxford, qui réfute la thèse de son homologue italien. D’après lui, Léonard de Vinci ne peignait que sur des panneaux en bois, or le tableau a été peint sur une toile, ce qui est pour lui un détail significatif.

Cependant, si l’authentification se révélait être juste, ce serait une découverte majeure, étant donnée la rareté des travaux du maître retrouvés (on compte seulement une quinzaine de peintures). L’année dernière déjà, une toile de Léonard de Vinci avait été retrouvée dans une pièce d’une ferme en Écosse, abandonnée sur un mur sans que quiconque ne fasse fi de sa provenance. En cours d’authentification, le tableau, représentant la Madonne et l’enfant, serait estimé à près de 150 millions d’euros s’il se révélait être un original.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE