Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_4 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_5 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Écoute voir : la sélection télé, radio, web de la semaine

Stéphanie Broisat 3 octobre 2013

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

L’art, ça n’est pas que dans les musées et les livres, c’est aussi sur Internet. Chaque semaine, exponaute vous propose une sélection de sites, d’émissions et de documentaires diffusés sur le web, à voir et à revoir. Saison 2 épisode 5.

Dessin préparatoire du monument qui aurait du trôner à la place de l’Arc de Triomphe (via Architizer).

(web) When the Arc de Triomphe was an elephant, and other unbuilt monuments of the world – Architizer

Aujourd’hui, il est difficile d’imaginer certaines villes sans ses monuments les plus prestigieux. Symboles d’une métropole, ils représentent une évidence telle qu’on ne pourrait concevoir une autre bâtisse à leur place. Et pourtant, le site Architizer a eu l’idée de dévoiler les projets emblématiques des constructions qui auraient pu voir le jour. Déconcertant.

(web) Tour Paris 13

À l’origine, une tour dans le 13e arrondissement vouée à la destruction, reprise par Mehdi Ben Cheikh de la galerie Itinerrance. Ce dernier s’est entouré d’une centaine d’artistes pour faire de ce lieu un temple du street art, durant un mois. Pour accompagner ce projet, un site internet permettra des visites virtuelles du lieu dès le 1er novembre, où le visiteur sera appelé à sauver virtuellement des œuvres. Au bout de 10 jours, le site comptabilisera les pans qui seront conservés virtuellement.

 (web) A brief survey of artists under the influence – Flavorwire

Quelles que soit les époques, la drogue a toujours fasciné les artistes, sans cesse à la recherche d’accès à la création, de déclencheurs, de stimulations ou encore de routes vers d’autres imaginaires. Flavorwire propose un panorama d’œuvres « sous influences ».

Une rétrospective de l’artiste Robert Indiana, célèbre créateur de la sculpture LOVE qui trône dans le Love Park de Philadelphie, est présentée au Whitney Museum of American Art de New York. Cette exposition est l’occasion de redécouvrir l’oeuvre de celui qui fut l’un des protagonistes du mouvement Pop Art.

(son) Les Regardeurs : Le Nuage rouge de Piet Mondrian – France Culture

Réalisé vers 1908, Le Nuage rouge de Piet Mondrian est une œuvre importante dans sa carrière, annonçant l’abstraction qui le caractérisera par la suite. Les Regardeurs s’amusent ici à décortiquer la toile et à observer un tableau phare de l’histoire de l’art.

(vidéo) Personne ne bouge – Arte+7

Le voyeur : une figure que les artistes s’approprient depuis des siècles. A travers des extraits de films, comme Blow Up d’Antonioni, ou des relectures de livres d’Orwell, la figure du voyeur est passée à la loupe.

(web)  Forged In Steel: Miya Ando Turns Warrior Heritage Into Artistic Inspiration – The Creators Project

Miya Ando est une artiste d’un autre genre. A l’orée du digital et de l’art contemporain, la jeune femme peint. Mais son support n’a rien de conventionnel. Ses toiles ? De l’acier. Un matériau peu féminin mais qui est ici exploité avec une grande maîtrise. Impressionnant.


(vidéo) Toro Y Moi, Rose Quartz

Pour son nouveau clip, Toro Y Moi se paye les services d’une artiste-peintre, Lauren Gregory. Le mariage donne un clip haut en couleur, emprunt d’une certaine poésie.

 (vidéo) 55e Biennale d’Art de Venise : Section Cindy Sherman – whoozart.tv

Curatrice de cette section, Cindy Sherman, célèbre photographe, présente ici son musée imaginaire centré sur la représentation du corps et du visage. L’occasion de pénétrer dans l’univers d’une artiste aux influences diverses et souvent peu conventionnelles.

(vidéo) The Perfect American – Arte+7

Alors que Philip Glass est mis à l’honneur par le 42e Festival d’Automne à Paris avec son opéra Einstein on the Beach, au Théâtre du Châtelet, Arte propose une autre œuvre de ce compositeur innovant : The Perfect American. En dressant un portrait sombre de Walt Disney durant ses dernières années, Philip Glass signe ici un opéra audacieux.

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE