Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CY TWOMBLY

30/11/2016 > 24/04/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 SOULÈVEMENTS

18/10/2016 > 15/01/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 RENÉ MAGRITTE

21/09/2016 > 23/01/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Le Centre Pompidou-Metz en perte de vitesse

Stéphanie Broisat 24 septembre 2013

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Période trouble pour le Centre Pompidou-Metz. Alors que le lieu ouvert depuis 2010 connait un fort engouement (que ce soit de la part du public ou des professionnels), son modèle de fonctionnement, dépourvu de collections permanentes, est aujourd’hui remis en question.

Le Centre Pompidou-Metz © dalbera/Wikimedia.

Malgré ses multiples succès, le Centre Pompidou-Metz connaitrait de sérieux problèmes financiers. A lieu aujourd’hui 24 septembre un entretien entre la ministre de la Culture Aurélie Filippetti et les dirigeants du musée, au sujet de l’avenir de l’établissement. Sont également invités autour de la table « le grand frère » de ce dernier, le Centre Pompidou, ainsi que des élus des collectivités locales, qui financent une large partie du projet. Aurélie Filippetti tient particulièrement à pointer du doigt l’absence de collections permanentes, qui crée selon elle « une certaine déception chez les visiteurs qui viennent dans une période sans expositions temporaires ». Une politique différente de celle du Louvre-Lens, qui a choisi d’installer, en plus des expositions temporaires, des œuvres des collections permanentes du Louvre sur un très long terme.

À cela s’ajoutent les déclarations assez dures du président du Conseil régional de Lorraine, Jean-Pierre Masseret, qui a depuis quelques temps déjà le centre d’art dans le collimateur : « Il faut bien reconnaître que les résultats ne sont pas à la hauteur des enjeux ni des investissements consentis par les collectivités ». Une analyse assez sévère, quand on sait le succès que l’établissement rencontre depuis son ouverture. Jean-Pierre Masseret évoque une possible réduction, voire un arrêt pur et simple des financements de la part de la région.

Doté d’un budget annuel de 11 à 12 millions d’euros, le Centre Pompidou-Metz est financé à hauteur de 4,6 millions d’euros par la communauté d’agglomération Metz Métropole et 4 millions d’euros par le conseil régional, tandis que la ville de Metz met 400 000 euros à disposition et le conseil général 100 000 euros. Le reste doit provenir des ressources propres du musée, via notamment la billetterie.

Avec 475 000 visiteurs en 2012, le Centre Pompidou-Metz est de fait l’un des premiers centres d’art de France, comme tient à le souligner Jean-Luc Bohl (UDI), le président de Metz Métropole, interrogé par l’AFP. Un chiffre qui a été divisé par deux depuis 2010 (avec 800 000 visiteurs), créant année après année un déficit dans les recettes de la billetterie. Cette baisse d’activité est mise sur le compte de la crise économique, même si le problème semble plus profond, puisque, comme le révèle le Quotidien de l’art, le centre a du puiser 750 000 euros dans ses réserves pour boucler son budget 2012.

Cependant, M. Bohl tient à minimiser les changements que pourrait rencontrer l’établissement : «  Ce sera un ajustement, pas une révolution, ni une punition. Il ne faut pas « muséifier » le Centre Pompidou-Metz à mon sens. Je pense qu’il doit vraiment rester un lieu vivant, avec de l’art vivant, qui évolue », a-t-il ajouté, tout en reconnaissant la nécessité d’y instinller « un petit socle de base ».

En attendant, le Centre Pompidou-Metz peut déjà compter sur un investissement de 4,6 millions d’euros dans le cadre du pacte Etat-Lorraine signé mardi dernier. Des fonds destinés à améliorer l’accueil du public et l’aménagement des espaces d’exposition.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE