Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Un Van Gogh caché dans un grenier

Stéphanie Broisat 10 septembre 2013

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Découverte de taille dans le monde de l’art. Alors qu’un collectionneur privé pensait détenir un faux tableau du maître hollandais, le Van Gogh Museum d’Amsterdam authentifie l’œuvre comme étant un original.

Vincent Van Gogh, Coucher de soleil sur Montmajour

Les admirateurs de Van Gogh auront une nouvelle toile du maître à admirer dès le 24 septembre, et ce, pendant un an, au Van Gogh Museum d’Amsterdam. En effet, l’établissement, entièrement consacré au peintre, a annoncé avoir retrouvé une œuvre perdue depuis plusieurs années, baptisée Coucher de soleil sur Montmajour.

Peint à Arles en 1888, ce tableau représente « un événement unique dans l’histoire du musée », s’est félicité son directeur, Axel Rüger. « Le fait qu’un nouveau tableau puisse être ajouté à l’œuvre de Van Gogh est déjà particulièrement rare. Mais ce qui est encore plus exceptionnel, c’est qu’il constitue l’un des points charnières de son œuvre, et, de surcroît, un tableau grandiose datant de la période que beaucoup considèrent comme l’apogée de sa carrière artistique », ajoute-t-il.

Sur le tableau, on peut y voir un paysage de chênaie, composé d’arbres, de buissons et d’un ciel nuageux, le tout peint avec d’épais coups de brosse, caractéristiques du peintre néerlandais. « L’on attribue ce tableau à Van Gogh sur la base de longues recherches portant sur le style, la technique, la toile, la représentation et la provenance de ce dernier, et de lettres de Van Gogh », a indiqué Axel Rüger.

Vendue en 1901 à un marchand d’art français, la toile avait disparu, avant de ressurgir dans la collection de l’industriel norvégien Christian Nicolai Mustad. Mais un ambassadeur français, l’ayant convaincu qu’il s’agissait d’un faux, a choisi de laisser la toile au grenier, jusqu’à sa mort, dans les années 1970. Le tableau fut vendu à un collectionneur pensant acquérir le travail d’un peintre allemand.

L’identité de l’heureux propriétaire actuel n’a pas été dévoilée, afin de protéger sa vie privée.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE