Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

La Vendée met la figuration en vedette

Maxence Quillon 5 juillet 2013

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

L’Historial de la Vendée, aux Lucs-sur-Boulogne, accueille jusqu’au 13 octobre l’exposition De Chaissac à Hyber, parcours d’un amateur vendéen. C’est la première fois que le jeune musée au toit herbu propose une expo ouverte à l’art contemporain.

Peter Saul, Woman smoking, 1984, collection musée de l’Abbaye Sainte-Croix, Les Sables d’Olonne. Photo Hugo Maertens.

On connaît la Vendée militaire, celle des Chouans massacrés par les Colonnes infernales de Turreau en 1793. Mais peut-être ne sait-on pas que la Vendée est aussi une terre qui a vu naître ou accueilli bien des artistes qui y ont trouvé l’inspiration. L’Historial de la Vendée est un musée érigé en 2006 dans la campagne vendéenne. En partenariat avec le FRAC des Pays de la Loire, il accueille une exposition qui présente au public une cinquantaine d’œuvres d’artistes tels que Gaston Chaissac, Jules Lefranc, Fabrice Hyber, Peter Saul, Hervé Télémaque ou encore Alain Bublex.

Elle a été pensée par un amateur passionné d’art qui a choisi de montrer des œuvres qu’il a longtemps fréquentées avant de les partager avec le public. Henri Griffon, président du FRAC des Pays de la Loire, a reçu « carte blanche ». Christophe Vital, conservateur en chef, s’est quant à lui occupé de la mise en scène des œuvres « dans une ambiance de chantier, fait d’échafaudages et de bâches » qui rompt avec « l’atmosphère feutrée et sombre qui règne habituellement dans le musée ».

Un regard jeté sur l’art figuratif

Si l’exposition est le fruit de la passion d’un amateur, elle ne manque pas pour autant de rigueur dans sa progression, ni d’éclectisme dans ses choix puisqu’elle rassemble aussi bien des peintures que des collages, photographies ou des installations. Elle s’ouvre sur les tableaux précurseurs de Chaissac et de Lefranc, présentés dans une antichambre ouvrant sur une salle où l’art figuratif et son évolution depuis les années 1930 se fait sensible, de la Figuration narrative d’un Hervé Télémaque à la Figuration libre d’un François Boisrond, en passant par le Nouveau réalisme de Jacques Villeglé. Enfin, Hervé Griffon a choisi de nous montrer ses « coups de cœur », dans une sélection d’artistes contemporains tels que Fabrice Hyber.

L’Historial de la Vendée se présente ainsi comme un musée ouvert à la création artistique d’aujourd’hui, tout en gardant un lien fort avec le passé historique de la Vendée – notons que Chaissac a vécu en Vendée et qu’Hyber y est né. L’édifice et son architecture anguleuse se fondent dans le paysage d’une région dont ils retracent l’histoire, grâce aux installations de longue durée qui esquissent sept périodes historiques. C’est un musée qui ainsi ne sépare pas l’histoire et les arts, mais propose aux visiteurs des choix de parcours culturels dont ils pourront eux-mêmes, au final, décider.

DE CHAISSAC À FABRICE HYBER, PARCOURS D'UN AMATEUR VENDÉEN

30/06/2013 > 13/10/2013

Historial de la Vendée

LUCS-SUR-BOULOGNE (LES)

L'ensemble de l'exposition présentera des oeuvres des années 1930 à nos jours qui s'articulent autour de la célébration ou de la critiq...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE