Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Une statue qui bouge toute seule : c’est possible !

Magali Lesauvage 25 juin 2013

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Voici une histoire qui fera frémir les plus superstitieux, et donnera des maux de tête aux scientifiques les plus rationalistes. Le musée de Manchester, en Grande-Bretagne, signale que depuis quelque temps, l’une de ses sculptures tourne sur elle-même sans raison évidente. Selon une spécialiste de la sculpture que nous avons interrogée, c’est tout à fait possible.

La statue de Neb-Senu dans sa vitrine au musée de Manchester © DR.

La vidéo à vitesse accélérée fournie par le musée montre que l’œuvre égyptienne datée de 1800 av. J.-C., une représentation du défunt Neb-Senu destinée à l’offrande à Osiris, dieu de la Mort et de la Renaissance, bouge dans sa boîte de verre, sans intervention extérieure, tandis que ses voisines restent immobiles. Le phénomène a été remarqué par l’un des conservateurs du musée, Campbell Price, qui après avoir découvert qu’elle avait pivoté, et l’avoir replacée, s’est rendu compte le jour suivant qu’elle avait de nouveau bougé. L’égyptologue rappelle dans le Manchester Evening News que « dans l’Égypte ancienne, on croyait que lorsqu’une momie était détruite, la statuette du défunt pouvait agir comme un véhicule alternatif pour l’esprit ». « Peut-être est-ce ce qui cause le mouvement », ajoute-t-il en toute sincérité.

Mais pour le physicien Brian Cox, cité par le Daily Mail, il s’agirait de « friction différentielle » : un processus par lequel deux surfaces, la pierre de la statuette et le verre de la vitrine, provoquent une subtile vibration qui fait tourner la statuette. Les mouvements de pas ou le traffic dans la rue pourraient être la cause du mouvement. Mais la statuette, conservée à la même place depuis quatre-vingts ans, n’avait jamais bougé auparavant, renchérit Campbell Price.

Contactée par exponaute, Hélène Susini, spécialiste de la sculpture en pierre au Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France, n’a pas du tout l’air étonnée. Elle confirme qu’« il est tout à fait possible qu’une statue tourne sur elle-même ». Un phénomène qui peut être « dû à des vibrations à répétition (peut-être y a-t-il depuis peu des travaux à proximité), et aussi au plateau sur lequel est posée la statuette : s’il a bougé, et qu’il n’est pas bien plan, il y a moins de frottement, ce qui facilite le mouvement ». La restauratrice ajoute qu’il y a « peut-être un problème au niveau de la semelle de la pièce », et conseille au musée de Manchester d’« augmenter l’interface entre la statue et son support ». Mystery solved.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE