Votre action a été enregistrée avec succès !

Publiez une expo

Magazine » Voir + loin

Écoute voir : la sélection télé, radio, web de la semaine

Magali Lesauvage 14 juin 2013

L'art, ça n'est pas que dans les musées et les livres, c'est aussi à la télévision, à la radio, sur Internet... Chaque semaine, exponaute vous offre une sélection de 10 émissions, documentaires et sites web à voir et à revoir. Saison 1 épisode 11.

Visuel de l'exposition Say What? Le culte du sound system à la Gaîté Lyrique © Pierre Mahieu.

(web) Versailles, l'autre visite – TV5Monde, webdocumentaire : après la cathédrale de Cologne et le Jeu des 1000 euros, le webdoc de la semaine nous emmène au château de Versailles, pour une visite relativement privée. Divers objets (sortes de Mac Guffins hitchcockiens) et thèmes permettent de pénétrer dans le Versailles d'autrefois.

(web) Prenons un thé, Alfred – Arte.tv : Hitchcock justement, auquel la chaîne Arte consacre actuellement un cycle. L'occasion pour la photographie Dorothy Shoes de réaliser une série de photos inspirées de ses films, et non pas « décalcomaniées », comme elle l'écrit en préambule de son diaporama accompagné de textes aussi crus que la scène de la douche de Psychose.

(télé) Le Voyage dans la lune de Georges Méliès, avec la musique de Air – Arte+7 (à voir jusqu'au 19 juin) : et on remet le son avec le groupe français Air, qui a mis en musique l'œuvre inaugurale du cinéma, le fameux Voyage dans la lune de Méliès (1902), colorisé de surcroît. De quoi faire hurler les puristes (à la lune), mais une belle curiosité tout de même.

(web) « C'est quoi un sound system ? » – Gaîté Live : en guise d'introduction à l'exposition Say What? Le culte du sound system, dont il est commissaire à la Gaîté Lyrique (ouverture le 21 juin), Seb Carayol donne par oral la définition de cet objet-culture contemporain. Tu dis quoi ?

(radio) Une journée au MuCEM – France Culture : la station consacre un dossier spécial au tout nouveau tout beau musée des Civilisations d'Europe et de Méditerranée à Marseille (voir notre visite). Au menu : des liens précieux, des émissions en direct du Vieux Port, et diverses thématiques marseillaises.

(web) Maurizio Cattelan at Fondation Beyeler – vernissage.tv : l'artiste italien, spécialiste de gentils scandales en tous genres, avait promis en 2011 qu'il arrêtait l'art. Le farceur expose cependant actuellement à la Fondation Beyeler, près de Bâle : Kaputt montre cinq chevaux, la tête encastrée dans un mur (sculpture déjà présentée à la Fondation Pinault de Venise et ailleurs). Soit.

(radio) La Dispute : Luc Ferry, le fric et les FRAC – France Culture (émission du 12 juin) : la revue de presse de l'émission La Dispute réagit à l'ahurissante tribune réactionnaire contre les FRAC rédigée par l'ancien ministre de l'Education nationale Luc Ferry, parue dans le Figaro, en citant le texte du metteur en scène Thibaud Croisy publié par Le Monde. Merci.

(radio) Hors-champs : Georges Didi-Huberman – France Culture (émissions du 10 au 14 juin) : contrairement à ce que pourrait laisser croire le paragraphe ci-dessus, il reste en France de brillants intellectuels,  dont l'essayiste, historien des images et critique d’art Georges Didi-Huberman est un exemple magnifique. Une semaine entière lui est consacrée par Laure Adler, pour essayer de répondre à cette question : « Qu’est qu’une image ? ».

(radio) Cultures d'Islam : Jean-Hubert Martin, désenclaver l'art  France Culture (émission du 14 juin) : resté célèbre pour son expo Les Magiciens de la terre en 1989 à Paris, Jean-Hubert Martin a permis aux arts extra-européens contemporains d'acquérir une place d'égal à égal avec leurs homologues occidentaux. Il évoque ici la créativité islamique et les tentatives de désenclavement de l'art.

(télé) Daniel Buren au Grand Palais – Arte+7 (à voir jusqu'au 16 juin) : Monumenta 2012, vous vous souvenez ? Oui bien sûr, vous avez vu les images de (voire avez visité) cette forêt de parasols multicolores déployée dans la nef du Grand Palais par le grand maître de l'art conceptuel français Daniel Buren. Un an plus tard, il s'explique.

AJOUTER UN COMMENTAIRE