Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Musées et Internet : le Rijksmuseum permet au public de s’approprier ses œuvres

Maxence Quillon 31 mai 2013

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Le Rijksmuseum d’Amsterdam a récemment rouvert après dix années de rénovation. Mais le musée ne se contente pas d’accueillir ses visiteurs dans ses salles somptueuses. Il a choisi également, via le Rijksstudio hébergé sur son site web, de mettre 125 000 images d’œuvres en haute définition à la disposition du public, libre d’en faire ce qu’il veut. 

Johannes Vermeer, La Laitière, 1658-1660. Image courtesy of Rijksmuseum.

De nombreux musées mettent leurs collections en ligne, mais le Rijksmuseum va plus loin encore en offrant aux internautes 125 000 images numériques en haute définition, et libres de droit. Le Rijksstudio permet de télécharger gratuitement les chefs-d’œuvres numérisés de Rembrandt, Vermeer, Van Gogh, et bien d’autres, ou plus simplement de sélectionner un détail d’un tableau que l’on préfère. Toutes ces images favorites sont rassemblées sur un compte personnel et peuvent être ensuite partagées via Facebook, Twitter ou Pinterest.

Pour ceux qui ne savent pas encore vers quoi se tourner, le musée propose de découvrir les œuvres d’art qui correspondent à leur profil, et pour cela, ils n’ont qu’à répondre à cinq questions simples – le choix des vacances ou d’une couleur par exemple – et l’application trie immédiatement, à leur intention, toute une liste d’œuvres.

Mais le musée d’Amsterdam ne s’arrête pas là : il propose aux amateurs de s’approprier et de manipuler les images à leur guise. Le Rijksstudio est aussi une sorte d’atelier virtuel où les internautes sont invités à faire des œuvres d’art quelque chose de neuf : des fournitures de bureau, des tee-shirts, des tatouages, des assiettes, « et même du papier toilette », souligne le New York Times. « Make something! » lit-on sur le site du musée, qui donne des idées à ceux qui ne sauraient que faire. Et, si malgré tout, certains restaient en mal d’inspiration, il est également possible de commander des canevas, des posters ou autres cartes qui leur seront facturés.

Le site est simple d’utilisation et gratuit – mais, il faut noter que, pour les usages professionnels ou commerciaux, les œuvres numérisées doivent être commandées et ne sont donc plus libres de droit. En France, l’agence photo de la RMN propose plus de 600 000 images d’œuvres conservées dans différents musées français et étrangers. Sa collection est d’une grande richesse, mais, contrairement au Rijksstudio, les photos restent encore payantes pour les particuliers.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE